Critiques du médiateur de la République de l'action gouvernementale dans le Fouta : Le Premier ministre rappelle à ABC ses prérogatives et vante les réalisations de Macky dans le nord


Critiques du médiateur de la République de l'action gouvernementale dans le Fouta : Le Premier ministre rappelle à ABC ses prérogatives et vante les réalisations de Macky dans le nord
Suite à la sortie du médiateur de la République sur la situation qu'il estime alarmante d'un pan entier du nord du Sénégal, le chef du gouvernement a jugé nécessaire de remettre les pendules à l'heure. Mahammad Boun Abdallah Dionne n'a pas mis de gants pour recadrer Alioune Badara Cissé "dans le fond et dans la forme". D'abord sur la forme, le premier ministre a rappelé à ABC ses prérogatives. "Monsieur le médiateur, vous avez tort. Vous n'avez pas raison. Sur la forme, sur le fond, sur le contenu, parce que le médiateur de la république n'est pas l'Assemblée nationale. Il ne peut s'arroger des fonctions de contrôle de l'action du gouvernement. ce n'est pas votre rôle. Nous sommes certes en période de deuil, de communion parce qu'un être cher à la République vient de quitter, mais il nous faut revenir aux fondamentaux de la République. La perte de Bruno Diatta est pour nous l'occasion de faire un peu d'introspection. Il n'est pas un corps de contrôle pour s'ériger en censeur de l'action publique coordonnée et mise en oeuvre par le gouvernement. Et enfin, il a tort parce qu'il n'est pas le chef de l'Etat pour en appeler à l'élaboration de nouvelles politiques publiques", rectifie-t-il le médiateur sur la forme de sa sortie. 

Abordant le fond, Mahammad Boun Abdallah Dionne rappelle à Alioune Badara Cissé les efforts faits par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie des populations du Fouta. "A Matam, le chef de l'État a énorméent fait. j'en veux pour preuve le PUDC que les plus farouches opposants au régime acceptent comme un des meilleurs succès du régime en matière d'autonomisation des populations rurales et en matière de promotion des infrastructures en milieu rural. Nous sommes une nation unie et plurielle. Cinquante villages électrifiés depuis 2015, impactant 55 000 habitants plus de 2751 branchements au circuit de moyenne et basse tension. Huit villages électifiés par le Solaire pour un budget d'un milliard 560 millions pour brancher Matam sur la modernité, l'hinterland, l'intérieur du département et de la Région de Matam. Quand on y va, on boit de l'eau potable. Le Pudc y a mis 4.6 milliards autour de 14 forages donnant de l'eau à 23 000 personnes. Il faut s'informer quand on est une autorité. J'ai entendu dire que les jeunes du Fouta n'ont pas d'avenir parce qu'ils suivent leurs cours dans des abris provisoires, mais nous en sommes conscient c'est pourquoi le président a mis 100 millards FCFA pour éradiquer ce phénomène", liste le patron du gouvernement. 

Cette mise au point faite, Mahammad Boun Abdallah Dionne invite le médiateur à s'inscrire dans une démarche plus rigoureuse et de s'informer avant de faire des critiques sur la base d'informations erronées. Car, lui rappelle le chef du gouvernement, celui-ci "n'acceptera pas que ses pouvoirs soient malmenés". "Je veux être clair avec le médiateur, nous ne l'accepterons pas", termine le PM.
Mercredi 26 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :