Crise sanitaire : Le syndicaliste Sidya Ndiaye s’interroge sur la destination réelle de « l’argent de la COVID »


Des acteurs de la santé réclament des comptes à l’État du Sénégal sur ce qui est fait des fonds Covid-19. Réunis au sein de l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas), ils ont initié un nouveau plan d’action intitulé Opération Gokhi’’.

Sidya Ndiaye, Secrétaire général de l’Asas qui a animé ce jour avec ses camarades, un point de presse, demande des comptes aux gestionnaires des fonds Covid-19. Mais, il a également dénoncé une politique sélective dans la distribution de cet argent.

« La mise à l’écart des travailleurs des collectivités territoriales est inacceptable. Et nous comptons remettre les pendules à l’heure », a déclaré ledit syndicaliste.

Se rappelant les promesses du président de la République Macky Sall qui, selon lui, avait confirmé que les agents de santé recevraient une prime exceptionnelle en cette période de crise sanitaire, le Sg de l’Asas dit être très surpris de ne pas voir une suite heureuse de cet échange avec le chef de l’État. Une situation qui l’a poussé à se demander « où est passé l’argent de la Covid? »

Face à une telle situation, il menace : ‘’Nous allons saisir la direction de la justice sociale pour lui demander un arbitrage équitable sur la question des 69 milliards...’’ Mais, il faut préciser que c’est devant les locaux de l’hôpital du Samu municipal que s’est tenu ce mardi 1er Septembre, le point de presse initié par ledit syndicat. Une rencontre motivée par la situation des agents de santé des collectivités territoriales qui revendiquent depuis quelques mois la « prime Covid ».

Pour rappel, le ministère de la Santé et de l’Action sociale avait promis de payer une prime aux agents des collectivités territoriales, et même si une partie des agents a reçu trois (3) mois de prime, soit cent cinquante mille francs (150 000F), la liste complémentaire quant à elle, n’a pas encore vu la couleur de cet argent.

C’est pourquoi, déterminés à obtenir gain de cause, les membres de l’Asas ont annoncé ce nouveau plan d’action. Il ressort de ce plan, le port du brassage rouge par tous les agents de santé des collectivités territoriales du Sénégal à partir du mercredi 2 septembre 2020 ; un arrêt de travail de 10 h à 12 h ; le dépôt d’un préavis de grève le même jour, ainsi qu’une marche de mobilisation avec respect de la distanciation physique, une semaine avant l’expiration du préavis.
Mardi 1 Septembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :