Crise post-électorale en Côte d'Ivoire : Les résidences des leaders de l'opposition encerclées par l'armée.


La crise poste-électorale Ivoirienne prend une autre tournure. Après la mise en place du Conseil national de transition (CNT) par l'opposition, la réaction du président déclaré vainqueur de la présidentielle par la CEI n'a pas tardé. Des véhicules de l'armée sont stationnés devant les domiciles de tous les responsables de l'opposition. 

Ainsi, pour fustiger cette tentative, l'opposition a publié un communiqué. "C’est avec une grande déception que nous avons vécu, dans la nuit du lundi 02 Novembre 2020 aux environs de 22h20, une attaque à l’arme lourde contre la résidence de Son Excellence, Henri Konan BÉDIÉ, Président du PDCI-RDA , Président du Conseil National de Transition. Il a été signalé que les résidences des Leaders de l’opposition notamment Pascal Affi N’GUESSAN, Albert Mabri Toikeusse et ASSOA Adou ont également fait l’objet d’attaques à l’arme lourde", regrette le Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA.

Poursuivant, il signale : "ces attaques armées nocturnes, injustifiées, incomprises et perpétrées par des éléments à bord de véhicules de nos forces régulières, témoignent d’un grave recul de notre démocratie et d’une atteinte inacceptable au droit et aux libertés individuelles."

Néanmoins, l'opposition reste soudée et déterminée à aller jusqu'au bout. C'est ainsi qu'elle rassure ses militants. "Le Président Henri Konan BÉDIÉ reste déterminé et engagé à conduire avec bonheur et succès la mission de salut public, en qualité de Président du Conseil National de Transition, que vient de lui confier l’ensemble des Présidents des plateformes des partis politiques de l’opposition ivoirienne.

Il vous exhorte à demeurer mobilisés et à manifester publiquement pour vaincre toute tentative d’empêchement de mise en place du gouvernement de transition", conclut le communiqué...
Mercredi 4 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :