Crise au CNG / Grève des arbitres : Birahime Seck du Forum Civil s’en mêle et demande le départ d’Alioune Sarr.


La crise qui sévit au Comité national de lutte sénégalaise (Cng) est en train de prendre une autre tournure. En plus du bras de fer observé entre le Cng dirigé par le Dr Alioune Sarr, et une frange des arbitres grévistes (Sitor Ndour récemment radié à vie, Malick Ngom et Babacar Diop suspendus pour 5 ans et Aboubacry Dramé 2 ans.) c’est au tour de Birahime Seck du Forum Civil d’entrer dans la lutte. Une prise de position affichée et assumée par Mr Seck qui entend ainsi dénoncer ce qu’il estime être une injustice flagrante.

 

En effet, dans des posts publiés depuis son compte facebook officiel, le mercredi 11 février puis ce jeudi, le coordonnateur du Forum Civil ne s’est pas gêné pour tirer à vue sur les dirigeants du Cng. Selon lui, nous sommes en présence d’un comité de gestion qui prône l’injustice et dévalorise les arbitres. « Arbitres dévalorisés, lutteurs infantilisés, CNG autoritaire, ministre complice. Non à la patrimonialisation de la lutte », dénonce-t-il avec vigueur.

 

Le tout sous le silence assourdissant voire coupable du ministère de tutelle renchérit Birahime Seck. D’ailleurs, ce dernier n’a pas manqué d’interpeller en ces termes « Le ministre des sports doit rendre justice au monde de la lutte en libérant Dr Alioune Sarr, si ce dernier ne veut pas le faire. » Une sortie qui ferait certainement parler au vu de la tension actuelle qui règne autour du Cng.

 

Désormais, la tête du président Alioune Sarr, en poste depuis 26 ans, est sans cesse réclamée. À préciser que le président du Cng est nommé par arrêté ministériel. De l’époque du ministre des sports Ousmane Paye en 1994 à celui de Matar Ba, Alioune Sarr a toujours été reconduit à la tête de ce comité de gestion qui était provisoire. Une situation qui perdure depuis plusieurs décennies…

 

Jeudi 12 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :