Covid-19 vs Économie  : ‘’Je sais que ça va être très dur pour le Sénégal’’ (Ibrahima Diène, chef d’entreprise)


Des ralentissements au niveau du tissu économique, le monde est en train de les noter. Au Sénégal, l’activité portuaire a été rudement affectée par la propagation du coronavirus. Ibrahima Diène, acteur portuaire et chef d’entreprise, dresse un tableau pas reluisant de la situation.
 

Dans cet entretien qui suit, M. Diène, par ailleurs patron de Transat Transit, a fait la situation du secteur portuaire, en évoquant la baisse des recettes douanières, les difficultés des acteurs portuaires, le rush sur les importations et ses conséquences. L’occasion a été mise à profit, par celui-ci, pour évoquer le blocage des conteneurs et des colis à destination du Sénégal, engendré par le Covid-19. ‘’Les ports du Havre (France) et de Valence (Espagne) bloqués à cause du confinement dans ces deux pays. Une situation qui impacte sur l’économie Sénégalaise en ce sens que le Port autonome de Dakar tournait 24 heures sur 24 voit ses activités  maintenant mises à l’arrêt à partir de 18 heures’’.
 
Responsable au sein de l’Association des transitaires et acteurs portuaires (Astap), il a déploré l’absence d’entente et de cohésion dans leurs rangs. Mais il dit être s’attendre à des effets négatifs de cette pandémie dans l’économie nationale. ‘’Je sais que ça va être très dur pour le Sénégal. Tous les secteurs d’activités, dans le domaine de l’importation sont bloqués. Parce que nous sommes dans un pays qui dépend à 80% de ses importations. C’est cela l’équation majeure pour notre pays’’, a confié M. Diène.
Vendredi 27 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :