Covid-19 et diabète : « La vaccination est le principal facteur de protection pour les diabétiques. C’est l’un des principaux moyens pour éviter de faire une forme grave » (Pr Abdoulaye Lèye)


Spécialiste des maladies endocriniennes, chef du service de médecine interne à l’hôpital de Pikine, le Pr Abdoulaye Lèye, ce 13 août, à l’occasion du point du jour sur la covid-19, a tenu à alerter et sensibiliser les malades du diabète dans ce contexte fortement dominé par la propagation du coronavirus.

Le spécialiste a focalisé son intervention sur les gestes et les attitudes préventives à l’endroit des personnes souffrant des maladies endocriniennes dont le diabète.

« La vaccination est le principal facteur de protection pour les diabétiques. C’est l’un des principaux moyens pour éviter de faire une forme grave », a-t-il fait savoir. Il a par ailleurs insisté sur le fait que les diabétiques doivent veiller à l’équilibrage de leur maladie.

« C’est simplement dire au patient diabétique de continuer à veiller à sa consultation régulière avec son médecin traitant pour être sûr que le diabète est bien traité en adéquation avec le niveau de glycémie qui correspond à ce qu’on appelle équilibre », a expliqué lePr Abdoulaye Lèye.

Il a soutient que le sujet diabétique ne fait pas les mêmes symptômes à covid-19 que le sujet non diabétique surtout en ce qui concerne les infections respiratoires.

« Il y’aura beaucoup de formes asymptomatiques. Le sujet diabétique peut faire son infection à covid-19 sans avoir particulièrement une fièvre. Il faut être très vigilant et l’un des principaux moyens qui peuvent alerter le diabétique, c’est une augmentation de ses glycémies du jour au lendemain sur quelques jours voire plusieurs semaines alors que jusque-là, le sujet était équilibré », a confié Pr Lèye.

À en croire le chef du service de médecine interne à l’hôpital de Pikine, les personnes qui, jusqu’ici étaient diabétiques sans le savoir, la covid-19 peut être une circonstance révélatrice de leur pathologie. « Ce sont des circonstances où on a des glycémies très élevées qu’il faut prendre en charge et même après l’histoire de cette covid-19, il faudra faire un suivi régulier de ces diabètes », a-t-il recommandé.

Le spécialiste a également évoqué le cas des sujets qui sont de type 2 du diabète et qui souvent se font proposer des traitements qui comportent des corticoïdes avec une prise habituelle de l’insuline. Le Pr Abdoulaye Lèye a rassuré sur ce cas précis.

« Il ne faut pas avoir peur de prendre cette insuline proposée par les médecins traitants parce qu’il faut que la glycémie soit bien équilibrée avec l’insuline pour mieux maitriser l’infection », a-t-il renseigné à l’endroit des patients qui ont la phobie des prises d’insuline. Selon le spécialiste, le refus de se souscrire à ces traitements peuvent entrainer des conséquences néfastes chez les sujets diabétiques.

« Lorsqu’il manque l’insuline, ils peuvent entrainer des troubles de la conscience chez le patient diabétique donnant un coma diabétique et c’est ce qui nous envahit dans nos structures hospitalières », a-t-il dit.

Le Pr Abdoulaye Lèye a également alerté sur les risques liés à l’arrêt du traitement chez certains sujets faisant ainsi recours à des traitements traditionnels supposés être efficaces sur la Covid-19.

« Nous vous exhortons fortement à ne pas abandonner vos traitement habituels surtout s’il s’agit de l’insuline. Il faut veiller à équilibrer son diabète pendant que vous n’ayez pas la covid-19 et pendant que vous l’avez et même après parce que c’est une histoire qui est en train de continuer et on ne connait pas encore la fin », a soutenu le spécialiste invitant les patients de cette pathologie au respect des mesures barrières mais surtout à aller se faire vacciner sans se poser de question.
Vendredi 13 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :