Covid-19 et VIH/SIDA : « Les personnes vivant avec le VIH doivent être vaccinées contre la covid-19 quel que soit leur taux de CD4 et leur charge virale » (Dr Safiatou Thiam, secrétaire exécutive du CNSL)


Il y a un accru de développer des formes graves de covid-19 chez les personnes vivant avec le VIH/Sida si des précautions ne sont pas prises, a fait savoir la secrétaire exécutive du Conseil National de Lutte contre le Sida (CNSL), le Dr Safiatou Thiam qui fonde ses propos sur les données scientifiques des effets cliniques.

Intervenant sur la question, ce 13 août, à l’occasion du point de situation journalier sur la pandémie dans les locaux du ministère de la santé et de l’action sociale, elle a invité les sujets atteints de VIH à aller se faire vacciner le plus rapidement possible.

« Les personnes vivant avec le VIH doivent être vaccinées contre la covid-19 quel que soit leur taux de CD4 et leur charge virale,  car les bénéfices potentiels du vaccin sont largement supérieurs aux kystes. Les personnes vivant avec le VIH font partie des personnes qui ont une comorbidité et ces dernières ont un risque plus accru pour développer une forme grave », a expliqué le Dr Safiatou Thiam.

À en croire la spécialiste sanitaire, toutes les personnes vivant avec le VIH doivent respecter l’ensemble des mesures édictées au même titre que l’ensemble de la population, pour minimiser le risque de contracter l’infection à coronavirus, mais cela dans le respect du secret dans le traitement.

« Nous demandons que la confidentialité sur le statut sérologique de ces personnes vivant avec le VIH soit respectée dans les services de vaccination », a-t-elle indiqué.

Sur la prise en charge, la secrétaire exécutive du CNSL a recommandé aux personnes vivant avec le VIH de continuer à respecter leurs traitements ARV et en cas de difficulté pour y accéder, d’appeler leur médecin traitant, le médiateur en santé ou la ligne verte du ministère de la santé, pour trouver d’autres possibilités d’accès au traitement ou de livraison. Selon le Dr Thiam, il est prévu dans le programme de prise en charge, des livraisons multi mois de médicaments ARV pour éviter aux personnes de venir dans les centres de santé en cas de bien-être.

Par contre, pour les personnes vivant avec le VIH et ayant développé la covid-19, elle a déroulé un protocole à suivre pour une prise en charge dans les meilleurs délais.

« Si l’hospitalisation n’est pas nécessaire, elles peuvent être traitées à domicile selon le protocole établi par le ministère de la santé, mais il est important avec ces personnes, de prendre contact avec leurs médecins et de reconnaitre les signes de gravité pour très vite alerter ou aller à l’hôpital », a-t-elle encore renseigné.

Décrivant les signes de gravité, le Dr Safiatou Thiam a cité les difficultés respiratoires, les sensations de compression thoracique, un sentiment de désorientation ou toute autre évolution négative de la santé des personnes vivant avec le VIH.

Elle a par ailleurs insisté sur le suivi du traitement pour les personnes vivant avec le VIH/Sida même en cas d’une bonne prise en charge contre la covid-19. La spécialiste a conclu en invitant les sujets atteints de VIH au respect strict des mesures barrières édictées par les spécialistes sanitaires dans le cadre de la lutte contre la pandémie.
Vendredi 13 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :