Covid-19 au Sénégal : Mai, mois des records et du relâchement.


Depuis l’apparition du nouveau coronavirus au Sénégal, c’est le mois de mai qui a battu tous les records en terme de nouvelles contaminations, de guérisons et de décès enregistrés.

Notre pays a déclaré 2909 cas à la date du 22 mai. Mais force est de constater que les 2/3 ont fait leur apparition dans ce mois. Depuis le 1er mai, 1885 cas ont été signalés sur le territoire national, c’est-à-dire deux fois plus qu’en mars et avril cumulés. La même tendance est constatée au niveau des guérisons.

Alors que le nombre de guéris était de 334 à la fin du mois d’avril, il est passé à…1311 à ce jour. C’est donc un bond en avant de 977 malades guéris du Covid-19 en seulement 22 jours.

Il faut aussi relever malheureusement que les décès ont suivi la même logique. Du 02 mars, date à laquelle le premier cas a été déclaré, au 30 avril, 09 décès ont été déplorés. A l’heure où ces lignes sont écrites, le Sénégal a recensé 33 décès, c’est-à-dire 24 morts du Covid-19 depuis le 1er mai.

Pourtant, c’est le mois choisi par les autorités pour assouplir les restrictions décidées naguère pour arrêter la propagation du virus. Les lieux de culte, les marchés ont rouvert tandis que les élèves en classe d’examen doivent regagner les classes le 02 juin. Pour le président de la République, les Sénégalais doivent apprendre à vivre en présence du virus.

A la lecture de ces chiffres, cette cohabitation risque d’être préjudiciable aux plus vulnérables, c’est-à-dire les personnes du troisième âge et les porteurs de maladies chroniques. 
Vendredi 22 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :