Covid-19 à Kolda : Le Pacope met l’enfant au cœur de la lutte contre la pandémie.


Le Pacope dans le souci de protéger l’enfant dans le noyau familial, met l’enfant au cœur de sa lutte contre la covid-19 en accentuant la sensibilisation sur le virus. C’est parce que l’enfant est en contact direct avec son milieu sans souci, en étant très exposé au virus. Cette situation de l’enfant pourrait exposer tout le tissu social et c’est pourquoi le programme d’accompagnement des communautés pour la protection de l’enfant appelé Pacope compte sensibiliser tout ce qui touche l’environnement de l’enfant. Ainsi, le Pacope a mis en place un important dispositif sanitaire en associant quelques postes de santé puis en mettant à contribution ses relais.
Selon Moussa Ba, le coordonnateur du Pacope de Kolda, « le Pacope est un programme de Sos village d’enfants visant à accompagner les familles dans les actions de protection. À travers les groupements AVEC (association villageoise d’épargne et de crédit) il a pu grâce à son épargne de 25 millions acheter des kits d’hygiène et alimentaire pour faire face à la covid-19. Ces femmes ont utilisé ces fonds de solidarité pour entretenir et protéger leurs enfants de la pandémie ».
Selon lui, pour effectuer cette approche de sécurité sanitaire, le Pacope a fait 300 visites à domicile depuis le début de la pandémie et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. C’est pourquoi, ils continuent à faire ces visites à domicile qui sont primordiales   pour l’enfant car les relais effectuent les visites avec une fiche de renseignements bien définie. Cette fiche contient toutes les indications des individus visités, le suivi scolaire des enfants à domicile pour maintenir leur niveau, voir si la famille a été ciblée par l’aide alimentaire de l’Etat et enfin voir si le respect du calendrier de vaccination est tenu.
 
Dans la foulée, il étale les démarches : « depuis l’arrivée de la covid-19, nos actions ont été orientées à accompagner les familles dans cette situation difficile. Nous aidons ces familles à vivre avec le virus par la sensibilisation sur les gestes barrières. Nous menons une série d’activités comme les sensibilisons par des visites à domiciles, des appels téléphoniques en organisant les comités de protection de l’enfant en comité de riposte pour mener des actions dans la communauté. Notamment ces gestes barrières sont le lavage des maisons, la distanciation sociale, le port de masque, le gel hydro alcoolique. Nous avons formé les enfants des familles à fabriquer des kits traditionnels appelés « tipi tapa ».
 
Pour la rentrée du 02 juin, il estime qu’ils ont imprimé des affiches sur les gestes barrières qui seront collés dans les salles de classes. Il annonce « nous avons formé des jeunes pour la fabrication de masque que nous avons subventionnés et qui seront vendus dans les familles pour que les enfants aient des masques, à raison de 200 f l’unité. Pour ce premier jet nous avons 2025 masques qui seront produits d’ici lundi car le travail a déjà débuté ».

Jeudi 28 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :