Covid-19 à Kolda : « J'ai l’impression que certains ne sont pas conscients de la situation…L’heure est grave … » (Honorable Députée Coumba Baldé, Apr)


« Il y a jusqu’à présent des individus qui ne prennent pas la maladie au sérieux. J’ai l’impression que certains ne sont pas conscients de la situation. L’heure est grave, mais il faut continuer la sensibilisation sur le coronavirus. Pour le moment, je suis confiné chez moi, je ne sors que pour l’essentiel. À la porte d’entrée de ma maison, j’ai mis le dispositif de lavage des mains et je sensibilise les personnes pour le respect des mesures barrière », estime-t-elle lors de l’entretien accordé à Dakaractu/Kolda ce samedi 2 mai.

Interpellée sur la question de distribution de l’aide alimentaire, elle précise « comme l’a dit le président de la République, elle (aide) vient à son heure et c’est pourquoi il faut faire une distribution transparente de l’aide. Nous savons que toutes les activités sont presque au ralenti. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’appuyer la population surtout les couches les plus vulnérables. Je suis dans le comité départemental de distribution et de suivi. Et à chaque fois je suis informée à la minute de la progression des événements par e-mail par le préfet. Notre chef de quartier m’informe aussi de l’évolution. Et toutes ces précautions sont  prises pour éviter des problèmes dans la distribution. Nous suivons l’aide de très près afin qu’elle  arrive directement aux nécessiteux comme le souhaite le président de la République. »

Revenant sur les mesures barrière, elle avance : « les mesures sont respectées à la lettre par la population à Kolda. Je suis partie au marché pour constater l’effectivité  du port du masque. Et j’ai vu que la majorité portait des masques. D’ailleurs, j’ai rencontré le gouverneur qui faisait le contrôle pour voir si la population a respecté le port du masque. Pour le couvre-feu, les gens le respectent aussi, malgré quelques récalcitrants. »

Les élus départementaux de Kolda sous la houlette de leur président national Maodo Malick Mbaye, DG de l’ANAMO, sont venus au secours des couches les plus vulnérables en leur remettant une tonne de riz et des masques pour les jakartamen pour lutter contre le covid-19.
Samedi 2 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :