Covid-19 / Suspension des activités sportives : Matar Bâ invite les dirigeants à se plier à la mesure et à être les relais de l'État pour combattre la pandémie.


Considérant les directives du président de la République en matière de lutte et prévention contre la propagation du Covid-19, données  ce samedi 14 mars 2020, le ministre des sports Matar Bâ s'est réuni avec les présidents de fédérations nationales et de groupements sportifs.

Une rencontre à l'issue de laquelle le ministre a réitéré les mesures préventives préconisées par le chef de l'État. « Toutes les compétitions et toutes les organisations sportives se déroulant sur le territoire national sont suspendues à compter de ce jour, samedi 14 mars 2020, avec effet immédiat, pour une période d'un mois. »

Une Interdiction de toutes les manifestations publiques, suspension des cours pour trois semaines, suspension des pèlerinages aux lieux saints entre autres mesures pour enrayer la propagation fulgurante de la pandémie du coronavirus.

À l'issue de cette rencontre qui s'est tenue dans les locaux du ministère des sports, Matar Bâ a orienté son propos sur la nécessité d'impliquer davantage les dirigeants dans cette lutte désormais nationale. « Les autorités administratives et locales, les Présidents de Fédérations et de Groupements sportifs, les acteurs impliqués dans l'organisation et la gestion des compétitions sportives sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente décision prise par le chef de l'État en guise de prévention de la pandémie du Covid-19 », insistera t'-il. 

D'après lui, il est plus que jamais primordial que les dirigeants sportifs mettent le monde sportif au service de cette lutte << Je voudrais en de pareilles circonstances que les sportifs soient devant et qu'on se mettent à disposition des services sanitaires pour porter la sensibilisation parce que touchons presque la plus grande partie de la population. >> Une interpellation faite aux dirigeants et acteurs du monde sportif dans sa globalité. 

Avec cette interruption de 30 jours, les structures sportives et autres promoteurs d'événements sportifs seront d'une manière ou d'une autre affectés par cette crise. Néanmoins, le ministre des sports estime qu'à l'heure actuelle seul l'intérêt général prédomine. << On ne pensera pas à des problèmes particuliers. Les problèmes particuliers on les réglera. Mais ce qui est certain, c'est qu'à partir d'aujourd'hui il faut se conformer aux décisions du président Macky Sall parce que nous tous nous sommes délégataire de pouvoir... Je n'ai pas de doutes vu le sens des responsabilités que les dirigeants sportifs ont, ce sens de responsabilité d'engagement et de patriotisme que les sportifs ont, que nous serons les premiers à respecter ces directives >> conclura t-il. 

Avec cette situation exceptionnelle qui paralyse le monde du sport mondial en général, il n'est pas exclu que l'État envisage des mesures d'accompagnement et d'indemnisation des parties lésées. Autant de points sur lesquels il faudra se pencher au moment opportun, selon Matar Bâ.  
                                                                      
                                                                                             
Dimanche 15 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :