Covid-19 / Sénégal – Guinée Bissau : Le président de la FSF, Augustin Senghor écarte la thèse du report : « La situation n’est pas à ce point gave »

L’apparition du Coronavirus au Sénégal a fini de créer une psychose généralisée au sein des populations. Une situation qui a donné lieu à moult supputations et autres inquiétudes, notamment sur la tenue de la double confrontation entre le Sénégal et la Guinée Bissau (28 et 31 mars) dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021. À ce propos, le président de la fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, contacté par Dakaractu, a apporté des précisions de taille sur la question. D’après lui, l’heure est au calme et à la sérénité. À l’en croire, parler d’un report ou d’un huis clos est encore prématuré au vu de la situation…


C’est donc par le biais des canaux d’informations classiques, que le patron du football Sénégalais a appris l’officialisation du premier cas de coronavirus dans la capitale. « J’ai appris la nouvelle du premier cas de coronavirus au Sénégal comme tout le monde à travers la presse depuis hier (Lundi) et par les canaux officiels de l’État aussi on a eu plus d’informations »,  précise-t-il avec sérénité.
Interpellé sur l’une des questions brûlantes de l’heure, c’est à dire la possibilité de reporter voire de jouer à huis clos cette double confrontation contre les « Djurtus», Me Augustin d’expliquer : «Si cela ne va pas impacter sur la tenue des matches de qualification de la  Can 2021 ? Je pense qu’il faut attendre de voir l’évolution de la situation et surtout suivre les instructions des autorités. Elles (les autorités) sont en train de gérer avec les responsables compétents du département de la santé toutes ces questions-là » Une posture qui se veut à la fois responsable et rassurante dans un contexte assez tendu.
Toutefois, la probabilité de disputer ces 3eme et 4eme journées à huis clos n’a pas été totalement écartée par le président de la FSF. Estimant qu’il était encore assez prématuré pour évoquer ces mesures assez draconiennes. « Je pense qu’au moment opportun ils aviseront et en fonction de ce qui sera décidé en relation avec la Caf bien entendu, des dispositions seront prises. Soit un huis clos ou bien si une évolution le justifie d’autres décisions à prendre en relation avec les autorités. Donc pour le moment on est dans l’expectative tout en prévoyant toutes les éventualités de manière sereine. »
Enfin, Augustin Senghor de rajouter que : « La situation n’est pas à ce point gave comparé à d’autres pays où le football continue à se jouer et le sport continue à se faire; après il faut prendre les mesures d’accompagnements et dans ce domaine-là, c’est l’État qui a voix au chapitre. » L’État du Sénégal qui a officiellement annoncé la nouvelle ce lundi 2 février, compte débloquer une enveloppe de 1 milliard 450 millions FCFA pour riposter contre le Covid-19. 
 
Mardi 3 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :