Covid-19 / Ouverture d'un site à Kaffrine pour la prise en charge : « Ce local a besoin dans l'urgence d'au minimum 100 millions de Fcfa... » (Abdoulaye Wilane).


Covid-19 / Ouverture d'un site à Kaffrine pour la prise en charge : « Ce local a besoin dans l'urgence d'au minimum 100 millions de Fcfa... » (Abdoulaye Wilane).
Dans le cadre de sa mission de supervision, le comité régional de gestion des épidémies dirigé par le gouverneur de région, a effectué ce matin une visite au niveau de l'hôpital régional de Kaffrine en vue de mesurer le niveau d'impact du dispositif de riposte au Covid-19 mis en place et visiter le site de prise en charge choisi dans cette région. 

Au cours de cette visite, le maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane, est revenu sur les dispositifs qui sont en train d'être pris au niveau local par les autorités territoriales pour que cette région ne soit pas contaminée.  " Depuis le début de cette pandémie, la région de Kaffrine s'est illustrée par la pertinence et l'efficacité des mesures qui ont été prises, répercutées au niveau local par les autorités administratives et inspirées en cela par les responsables de la santé dont le médecin chef de région et les médecins chefs de district, ensuite, la mobilisation et la disponibilité des forces de l'ordre et de sécurité, les relais communautaires, les organes de presse, ont aidé à asseoir les bons comportements tels l'observance des gestes barrière etc... Et aujourd'hui, nous ne dormons pas sur nos lauriers parce qu'il y a une ceinture de feu qui entoure la région qui a 13 communes frontalières avec un autre État et nous sommes une région qui a 5 régions autres avec lesquelles elle a des frontières…", a-t-il fait savoir.

Abordant la question relative à la mise en place du site pour la prise en charge au niveau de l'hôpital de Kaffrine, le maire d'inviter le gouvernement et le comité national de lutte à accompagner ce nouveau dispositif. " La meilleure formule a été imaginée avec la mise à disposition par le centre de santé de référence de ce bâtiment qui peut à tout moment soit parce qu'on en a au niveau local ou dans les régions périphériques ou même ailleurs, parce que cela peut être un besoin national que nous soyons en mesure de recevoir, de traiter et de suivre des cas dits simples et pourquoi pas des cas sérieux. Mais au regard de ce qui existe, et malgré l'efficience de cette démarche proactive, le représentant des populations que je suis, au nom de mes collègues députés de la région, nous demandons solennellement au gouverneur de positionner les moyens qu'il faut pour capaciter cette disposition qu'on a prise. Ce local a besoin dans l'urgence d'au minimum 100 millions de Fcfa pour qu'en cas de cas grave qui nécessite un traitement à l'oxygène, qu'il soit en réanimation, nous puissions être opérationnels. Kaffrine a une centralité et les résultats qu'on est en train de faire devraient amener le gouvernement et le comité national de lutte à être très regardants avec nous parce que quand même, il vaut mieux prévenir que guérir…", a-t-il conclu.

À noter que ledit site a présentement une capacité de 29 lits dont les 9 sont destinés à  la prise en charge des cas graves. Dans la commune de Kaffrine, l'édile local a décidé d'accompagner le comité de lutte à hauteur de 500.000 Fcfa et de doter les élèves, les imams, la police, l'administration etc, de masques pour le respect des gestes barrière...
Jeudi 30 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :