Covid-19 : Les vaccins attendus à la fin du mois de mars au Sénégal, une commande importante annoncée (Msas)


Le Sénégal se prépare à recevoir ses vaccins destinés à la lutte contre la pandémie du coronavirus. Ces vaccins sont attendus à la fin du mois de mars prochain, a annoncé le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. ‘’Le Sénégal fait partie d’une alliance de plus de 170 pays qui sont dans la perspective de vaccination. Dans cette alliance, on a des institutions comme l’Oms, l’Unicef entre autres. On en est presque à la phase finale de cette initiative et normalement à la fin du premier trimestre de l’année 2021, nous devrons recevoir les vaccins homologués dans l’initiative Covax’’, pour voir quel vaccin choisir sur la base d’un faisceau de critères. Nous devons pouvoir boucler et acquérir les vaccins choisis dans cette initiative’’, a déclaré le ministre, au cours d’une conférence de presse qui a réuni quelques-uns de ses collègues. 
 
Abdoulaye Diouf Sarr qui répondait aux interrogations des journalistes a aussi annoncé qu’une forte commande de vaccin attend d’être passée par le gouvernement pour freiner cette pandémie. Mais, il n'a pas voulu donner plus de détails. Il s’est juste contenté de dire que ‘’depuis la dernière réunion du Cnge, une décision phare a été retenue qui a occasionné une commande extrêmement importante du président pour déposer très rapidement une stratégie par rapport à la vaccination’’. Une commande pour, dit-il, ‘’donner au Sénégal une opportunité complémentaire en nous permettant d’acquérir d’autres vaccins dans une initiative nationale propre. C’est-à-dire qui ne seront pas dans le registre de l’initiative Covax’’. Ce qui selon lui, montre le volontarisme et l’effort du président de la République’’. D’ailleurs, il a signalé que ‘’dès mercredi, le comité qui est en train de finaliser le travail va déposer sur la table du président de la République cette commande extrêmement importante’’.
 
Il a, en outre, réaffirmé la volonté de Macky Sall de venir à bout de cette maladie, par la vaccination pour prévenir. ‘’La vaccination est très attendue, de par le monde. Il y a des pays qui ont démarré. C’est parce qu’en perspective, nous considérons que la vaccination est véritablement la solution. C’est pourquoi le Sénégal n’est pas resté en rade. Le Sénégal se prépare depuis le début par rapport à la perspective de vaccination. Nous sommes dans une initiative appelée Covax’’.
Jeudi 7 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :