Covid-19 : Le Maroc au classement des pays africains ayant détecté le variant indien sur leur sol.


Le variant Indien semble gagner du terrain en Afrique. Sa présence au Maroc vient d’être confirmée par l’Oms Afrique. Le Royaume chérifien devient donc le 3e pays africain à avoir identifié ce variant (B1617) sur son territoire. Le Dr Richard Mihigo, responsable adjoint des incidents pour les interventions d'urgence au Bureau régional de l'Oms pour l'Afrique, l'a confirmé. 
 
"Effectivement, certains pays du continent africain ont déjà commencé à détecter le variant qui a été découvert en Inde. Nous avons déjà 3 pays qui ont confirmé, l’Ouganda, depuis la semaine dernière, le Kenya où un cas confirmé a été noté, mais également le Maroc où ont été détectés quelques cas. Donc, ce n’est pas étonnant que d’autres pays puissent avoir déjà la présence de ce variant en circulation sur leur sol", a-t-il déclaré, alors qu’il prenait part à la conférence virtuelle hebdomadaire de l’Oms/Afrique. 
 
Ce variant découvert au pays de Gandhi n’est plus à présenter, dans le monde du fait des morts qu’il a semés au cours de sa propagation et surtout des records mondiaux battus en terme de dégâts. À ce sujet, le recensement fait rien que ce jeudi dénote 412 784 nouveaux cas et  3 980 décès. 
 
Le Dr Mihigo d’appeler au respect des mesures barrières et d’inviter les populations à aller se faire vacciner. "Pour ne pas répéter ce qui déjà s’était produit dans le passé, je crois que premièrement, nous continuerons, malheureusement, si les gens ne sont pas vaccinés, si le virus continue à circuler, à voir l’émergence de ces nouveaux variants et même d’autres qui vont certainement être originaires de notre propre continent. Il faudra absolument renforcer les mesures barrières de prévention, au niveau du transport, du port du masque."
 
Au crépuscule de ce Ramadan, il recommande encore et encore plus de vigilance. ‘"Bientôt nous allons avoir la fin du Ramadan, la semaine prochaine. Il va y avoir certainement des mouvements de foule où les gens doivent se réunir, je crois que c’est le moment de lancer un appel à tous ces pays où la fête de fin de Ramadan se tiendra, pour que les fidèles  respectent les mesures barrières. La seule façon, sur le long terme, d’éviter, cela c’est effectivement de continuer à vacciner les gens, se faire vacciner de manière à ne pas donner l’occasion au virus, la possibilité de continuer à circuler, à muter et à se transformer dans des variants qui peuvent devenir virulent et se propager très rapidement..."
Jeudi 6 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :