Covid-19 : L’impact de la crise sanitaire sur nos exportations (Asepex)


Le coronavirus, comme tous les secteurs de la vie, a rudement affecté les exportations au Sénégal. Ce secteur vital qui générait plusieurs centaines de milliards pour le pays, subit aujourd’hui les contrecoups de cette crise sanitaire également appelée Covid-19. Après plus d’un mois durant lequel le monde est confronté à cette pandémie, le regard est aujourd’hui tourné du côté de l'Agence sénégalaise pour la promotion des exportations (Asepex). Invité de l’Edition spéciale de ce mercredi 8 avril 2020, le Dr Malick Diop, Directeur général de ladite structure, a livré les derniers chiffres des exportations. 
 
‘’Depuis l’avènement du président Macky Sall, on a connu au niveau des exportations, une hausse qui varie de 7 à plus de 10% en moyenne. Une moyenne qui est conforme à celle qu’avait fixée le Pse. L’année dernière nous en étions à 18,9% alors que pour les années précédentes nous en étions, respectivement à 10 et 12,5%. Nous sommes passés de 1.670 milliards à 1.985 milliards d’exportations. Donc chaque année, c’est plus de 10 milliards de hausse sur les exportations. C’est-à-dire les produits vendus à l’étranger. Cette année, l’objectif était de dépasser les 20%.  Et ce pourcentage de 20%, on l’avait dépassé au mois de février (2020). Mais tout de suite après, il y a eu le début de la crise sanitaire (coronavirus) et il n’y a plus eu de foire, ni de salon d’exposition. Donc, les occasions qui permettaient les rencontres entre acheteurs et vendeurs sont suspendues. Seuls ceux qui avaient des contrats signés avant cette crise parviennent à exporter leurs produits. Ils viennent au niveau de l’agence, on les accompagne et leur procure des certificats d’origine etc.’’, a dit le Dg de l’Asepex.
 
Celui-ci, invité de Dakaractu, a révélé que la crise a freiné une belle croissance. ‘’Les chiffres étaient croissants, mais aujourd’hui, sur les derniers chiffres, on est à +16,7%, si on fait le cumul alors qu’on avait dépassé les 20%. Pour dire que déjà pour le mois de mars on a fait beaucoup moins que le mois précédent. Et cela ne va pas s’améliorer, cela est clair. Maintenant, nous on cherche des solutions au niveau africain, parce que les exportations en soi, les marchandises continuent de circuler, mais les échanges au niveau des salons sont reportés. Le Salon de Dubaï va être reporté ; donc ce sont des choses qui vont toucher le monde entier. Cela va affecter le commerce international, et le Sénégal, bien sûr va en patir. Cela est sûr. Il faut qu’on le sache’’.
 
Se prononçant, sur l’après crise, il a rassuré les exportateurs et leur a prédit de belles opportunités. ‘’ Le président de la République nous le remercions surtout de l’accompagnement des Pme et des grandes entreprises. Surtout les éléments fiscaux et autres. Parce que les entreprises s’interrogent sur l’après crise, sur le plan fiscal, les charges fiscales etc... Aujourd'hui nous avons vu qu’il y a des mesures d’accompagnement. Notre objectif est de faire en sorte que nos entreprises résistent à cette crise. Nous pensons qu’après cette crise, il va y avoir un boom dans le cadre des exportations. Mais, que l’on sache que ce sera une période dure’’. 
Mercredi 8 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :