Covid-19 / Avec des actions au Sénégal et dans le monde : « L'industrie du tabac veut profiter du contexte pour soigner son image » (LISTAB)


Covid-19 / Avec des actions au Sénégal et dans le monde : « L'industrie du tabac veut profiter du contexte pour soigner son image » (LISTAB)
Alors que le monde entier célèbre la journée mondiale contre le tabac ce 31 Mai, «l'industrie du tabac, comme dans ses habitudes, veut profiter du contexte de la pandémie Covid-19 pour soigner son image.» C’est la conviction de la Ligue sénégalaise de lutte contre le tabac (LISTAB) qui révèle qu’en Afrique, particulièrement au Sénégal, l’industrie du tabac en passant par un groupe façade, aurait participé avec un appui d’un (1) milliard de FCFA dans le financement de la force Covid-19 lancé par le Gouvernement du Sénégal pour soutenir la lutte contre la Covid-19.

Au niveau mondial, British American Tobacco (BAT) selon la même source, a annoncé qu'il travaillait sur un vaccin contre la maladie, tandis que Philip Morris International (PMI) a récemment été critiqué pour un coup de publicité, en fournissant des respirateurs pour aider la Grèce. En outre, l’industrie du tabac selon la LISTAB tente de saper les recherches en prétendant que la nicotine contiendrait des éléments de protection contre la Covid-19.

L'OMS, selon la même source, a mis en garde contre de telles relations, déclarant que «le partenariat avec l'industrie du tabac sape la crédibilité des gouvernements en matière de protection de la santé des populations car il existe un conflit fondamental et irréconciliable entre les intérêts de l'industrie du tabac et les intérêts des politiques de santé publique.»
Par ailleurs, des études récentes sur la corrélation entre le tabagisme et la Covid-19 par l’OMS révèle que les fumeurs sont plus exposés au risque de contamination du virus et au développement de la forme sévère (risque augmenté de 50% à 130% par rapport aux non-fumeurs), ou à une forme très sévère de la maladie nécessitant soit une ventilation artificielle, soit un passage en réanimation aboutissant souvent au décès de la personne contaminée.

« Le coronavirus est une maladie infectieuse qui touche principalement les poumons rendant l’organisme moins résistant aux virus. Les maladies aggravées par le tabagisme (cancer, affections respiratoires, maladies cardiovasculaires etc.) fragilisent le système immunitaire. Le confinement qui fait suite à la pandémie peut avoir des conséquences sur le comportement tabagique suite aux troubles anxio-dépressifs et les jeunes ne pourront pas y résister », alerte enfin la LISTAB. Elle a, pour finir, félicité le gouvernement du Sénégal d'avoir pris des initiatives audacieuses pour contenir la propagation du virus, et l’encourage dans ce périlleux exercice de faire respecter les mesures barrières et de sauver l’année scolaire.
 
 
Vendredi 29 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :