Covid-19 : « Le variant Omicron est un signal d’alarme qui montre que la menace de la Covid-19 est bien réelle » (Dr Moeti, Oms)


L’émergence d’Omicron, un nouveau variant découvert en Afrique du Sud, décrit comme plus virulent que son prédécesseur (Delta), est une source de préoccupation majeure pour les pays du monde entier. C’est un variant qui, aux yeux de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) ‘’souligne l’importance de la préparation aux pandémies’’.

Cette nécessaire préparation a été d’ailleurs, la thématique centrale d’une session extraordinaire de l’Assemblée mondiale de la Santé qui s’est achevée cette semaine, a relevé le communiqué de presse produit, en ce sens.

Document qui informe que les pays ont convenu d’enclencher un processus mondial pour rédiger et négocier une convention, un accord ou un autre instrument international, en vertu de la Constitution de l’Oms, afin de renforcer la prévention, la préparation et la riposte aux pandémies’’, renseigne le document dont le contenu a été rendu public ce jeudi. 

 
N’ayant pas pris part à cette rencontre virtuelle hebdomadaire qu’elle présidait depuis, le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique a cependant signalé pour le regretter, que ‘’la combinaison des faibles taux de vaccination, de la poursuite de la propagation du virus et des mutations de ce virus est un mélange toxique. Le variant Omicron est un signal d’alarme qui montre que la menace de la Covid-19 est bien réelle’’, a dit la dame qui estime qu’avec l’amélioration des approvisionnements en vaccins, les pays africains devraient élargir la couverture vaccinale afin de mieux protéger leur population’’.
 
 
Ce fut l’occasion pour elle de sonner l’alerte et de relever l’urgence d’agir rapidement et d’intensifier les mesures de détection et de prévention. ‘’La détection et la notification en temps utile du nouveau variant par le Botswana et l’Afrique du Sud ont fait gagner du temps au monde entier. Nous disposons d’une fenêtre d’opportunité, mais nous devons agir rapidement et intensifier les mesures de détection et de prévention. Les pays doivent adapter leur riposte à la Covid-19 et mettre fin à une remontée des cas qui frapperait l’Afrique et pourrait submerger des établissements de santé déjà très sollicités’’, a déclaré Mme Moeti.
Jeudi 2 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :