Covid-19 : « Il est important que tous les pays intensifient les tests et veillent à ‘’la minimisation des grands rassemblements » (Oms)


La pandémie continue d'étendre ses tentacules dans le monde. Une situation qui s’explique avec la découverte du nouveau variant d’origine britannique plus viral et plus transmissible. Face à cette progression dangereuse de la maladie à coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé a tiré la sonnette d’alarme. Une alerte pour inviter les autorités étatiques à prendre des mesures qui s’imposent pour freiner cette forte contamination. Ce, surtout avec l’identification récente de ce nouveau variant britannique dans la sous-région africaine. 
 
‘’Des analyses ont prouvé que ces variants sont plus transmissibles et des preuves émergentes indiquent que le variant britannique peut causer une maladie plus grave et une autre souche courante, bien que des recherches supplémentaires soient certainement nécessaires. (…). Il est important que tous les pays intensifient les tests, l'isolement des contacts et le traitement des patients ainsi que les mesures préventives telles que la minimisation des grands rassemblements. L’Oms travaille à intensifier ses actions avec les pays pour se préparer à la livraison des vaccins Covid-19. Et nous encourageons tous les pays à continuer à faire de leur mieux pour être prêts à déployer ces vaccins dans les communautés, une fois qu'ils seront disponibles’’, a déclaré Dr Matshidiso Moeti, la Directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique.
 
Cette dernière qui participait à une conférence virtuelle sur les derniers développements concernant la Covid-19 dans le continent, a soulevé la nécessité pour tous, de respecter rigoureusement les mesures barrières. ‘’L'Afrique est à la croisée des chemins et tous les Africains doivent redoubler de vigilance en respectant les mesures de prévention qui fonctionnent si bien. Il s’agit de la distanciation physique fréquente, de l'hygiène des mains et du port de masque’’. Une obligation qui s’impose face au nombre de décès liés au coronavirus qui monte en flèche. ‘’La semaine dernière plus de 175 000 nouveaux cas de Covid-19 et 6 200 décès ont été signalés sur le continent africain avec des pays, en particulier dans le nord et le sud de l'Afrique. En tenant compte des plus fortes augmentations cumulées, il y a maintenant près de 3,5 millions de cas et 88 000 vies ont malheureusement été perdues’’. 
 
6 200 décès signalés sur le continent africain, la semaine dernière
 
L’Oms, selon le Dr Moeti, suit donc l'émergence de différents variants du virus Covid-19 et a mis à jour les conseils et stratégies à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles. ‘’Nous voyons de plus en plus de cas de variants et celui qui a été identifié pour la première fois en Afrique du Sud apparaît maintenant dans d'autres pays. De nos jours, six pays et régions africains ont confirmé des cas de ce variant, y compris Bostwana, Ghana, Kenya, Mayotte et Zambie. Au-delà de l'Afrique, la variante a été confirmée dans 24 pays à travers le monde. Il circule dans d'autres pays d'Afrique sans être encore détecté. C'est pourquoi nous travaillons avec les pays pour les aider à voir, s'il y a un variant ou si d'autres circulent, pour transporter en toute sécurité des échantillons vers des laboratoires de référence pour le séquençage et l’analyse de la variante. Cette variante préoccupante identifiée pour la première fois au Royaume-Uni, a été également identifiée en Afrique avec des cas confirmés en Gambie’’.
 
Toutefois, la Directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique a laissé une note d’espoir dans ses propos introductifs. Face à l’apparition de nouvelles formes de la Covid-19, elle évoque la fabrication, cette semaine, par au moins deux fabricants, de vaccins jugés ‘’efficaces contre les deux variants de la Covid-19 qui affectent les populations’’.
Jeudi 28 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :