Couvre-feu : Les services de livraison gênés aux entournures par une distribution parcimonieuse des laissez-passer.

Les services de livraison, formels comme informels, vivent le calvaire depuis le début de la pandémie. Dakaractu est allé à leur rencontre pour découvrir les maux qui gangrènent leur secteur, surtout en cette période de couvre-feu où beaucoup d’entre eux se plaignent de l’obtention de laissez-passer accordés pour certains et refusés pour d’autres.


État d’urgence, mesures de restrictions imposées, autant de recommandations à l’endroit de toute la population pour lutter contre le coronavirus. Une situation qui constitue un réel obstacle pour les services de livraison. Ces derniers se plaignent du manque de temps pour mener à bien leur business au cours de la journée. Déjà, avec l’état d’urgence décrété, leurs livraisons de nuit sont tombées à l’eau et ils font désormais une course contre la montre dans la journée pour faire le maximum de livraison avant l’heure du couvre-feu fixée de 21h à 6h du matin.

À Dakaractu, ils ont confié leur frustration pour ce qui est de l’obtention des laissez-passer pour qu’ils puissent continuer leur travail pendant la nuit. Ce document que certains se procurent avec facilité, est pourtant inaccessible pour d’autres.

REPORTAGE...
Mardi 19 Janvier 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :