Coupure de signaux, actes de vandalisme contre les maisons de presse, violences policières : La Coordination des Associations de Presse dénonce les exactions et fixe le « CAP »


La Coordination des Associations de Presse (CAP) s'est réunie ce mercredi 10 mars dans les locaux de la maison de la Presse "Babacar Touré" dans le cadre d'une conférence de presse. Une sortie médiatique dont le prétexte est la situation tendue que traverse le Sénégal avec comme conséquence directe l’exposition des médias Sénégalais dans l’exercice de leur travail. C’est ainsi que les questions relatives à la liberté de presse dans le contexte actuel de crise, l'accès à l'information et la légitimité même du CNRA ont été soulevés.

 

Regroupant pas moins de neuf associations dont le ; SYNPICS, APPEL, CJRS, CORED, CDEPS, URAC, UNPP, ANCPS, CTPAS, la CAP dans déclaration collective, est revenue sur les menaces adressées aux journalistes. « Du directeur de publication du quotidien Les Echos à la directrice de 7TV… » , de la violation du droit d'informer notamment lors de la levée de l'immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, l'agression ordonnée par le préfet de Dakar qui avait ordonné que les journalistes soient gazés, en passant par la coupure de signaux de WalfTV et SenTv (3 mars) par le CNRA, des attaques perpétrées contre le groupe GFM, Le Soleil entre autres...


Sous ce rapport, une série de revendications a été formulée tel que la tenue prochainement d’un sit-in de la CAP en gestation, la dissolution du CNRA et la mise en place de la HARCA, un mémorandum en cours de rédaction par la CAP et une assise des médias.

Mercredi 10 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :