Couple Pôle urbain et économique de Diamniadio/AIBD : Une cohérence économique pour libérer notre potentiel de croissance !


Le transport aérien répond à une nouvelle stratégie d’entreprise. A coté des aéroports, de plus en plus d’entreprises nationales et internationales tournées vers les échanges s’implantent sur et/ou au voisinage de grand pole urbain et économique comme celui de Diamniadio pour l’aéroport International de Blaise Diagne (AIBD).
En effet, le transport aérien constitue un vecteur fondamental de pénétration commerciale.
La mondialisation de l’économie influence les déplacements à longue distance, provoque une croissance des relations interentreprises, une forte progression des activités de services et une dispersion des entreprises individuelles. Ce qui génère de l’emploi et par conséquent diminue le chômage. Tous ces facteurs d’intensification des échanges internationaux, d’intégration des préoccupations logistiques dans les stratégies de production et de commercialisation des entreprises ; font que le transport du commerce extérieur est devenu un élément capital pour la compétitivité économique. Les transports aériens ont donc un poids économique et un rôle stratégique important dans l’économie. D’où l’importance d’un aéroport de dernière génération comme celui de l’AIBD. 
Ce bijou magistral de notre pays qui dispose d’une capacité de trois millions de passagers pouvant aller jusqu’à cinq millions et de cinquante mille tonne de fret par an pour quatre vingt mille mouvement d’avions, équipées d’appareils de hautes technologies comme l’ILS cat 2 ( Instrument Landing Service ) permettant à un aéronef approchant de la piste de pouvoir naviguer même dans des conditions de visibilité réduite, et pouvant acquérir des avions de dernière génération comme le plus connu le Airbus A380 . Cet aéroport apparait comme la promotion de communication multimodal exceptionnel et attractif pour les entreprises installées au niveau du pole urbain de Diamniadio et environ.
Ce pole  pourra constitué les ZALA pour parler un peu dans le jargon du transport aérien c'est-à-dire ( Zones d’Activités Liées à un Aéroport) comme alors les centres de gestion, d’entreposage, de manutention, de logistique, des échanges, de transaction, des parcs, de bureaux administratifs publiques et privés et de conseils. Le parc industriel de Diamniadio avec sa gare des gros porteurs, sa cité ministérielle qui abritera quinze ministères et l’ensemble de leurs services, les centres commerciaux, les hôtels, le Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD) entre autres, vont constitués ces ZALA pour l’AIBD.
Voici une vision éclairée et guidée par un esprit de bien faire du Président Macky SALL qui a conduit à la création de ce pole qui va répondre aux nouvelles stratégies des entreprises nationales et internationales, permettant ces dernières ainsi d’être connectées et de gagner du temps par conséquent de gagner de l’argent. La proximité d’une infrastructure aéroportuaire est devenue essentielle pour un pole comme celui de Diamniadio qui a la vocation économique, industrielle et urbaine et vice versa.
L’avion est devenu l’unique  moyen de déplacement des Hommes d’affaires sur de grandes distances, et l’aéroport devient un lieu de rencontre pour les hommes d’affaires pressés arrivant du monde entier.
Et dans ce système économique ou le temps perdu ne se rattrape jamais, les hommes d’affaires et les industriels pourront éviter les pertes de temps qu’occasionnent les embouteillages dakaroises avec sa décongestion par ce pole, désormais beaucoup de service qui se faisaient à Dakar pourront se faire à Diamniadio.
L’inter modalité du transport prévu par le Plan Sénégal Emergent, afin d’assurer une connexion facile et très rapide entre les types de transport de fret et de passagers est au rendez vous. En effet avec le Train Express Régional (TER) qui permettra à un passager d’effectuer le voyage AIBD-Dakar en un temps record de 45minutes et AIBD-Diamniadio en 15minutes. Ou bien pour un passager qui préfère le véhicule de prendre une route payante ou non payante pour se retrouver à la station balnéaire de Saly à 32 kilomètres de L’AIBD,  au pole économique de Diamniadio à 17 kilomètres, à Dakar et de son port autonome à 47 kilomètres et à Thiès à 32 kilomètres pour se plonger dans l’inter land.
Ainsi l’aéroport, le pole de Diamniadio, le TER, le Port autonome de Dakar sans oublié celui minéralier de Bargny en construction et l’ensemble du système routier et autoroutier gravitant autour de Diamniadio vont constituer un complexe d’activités tertiaires situées sur un nœud de communication très dense : un véritable Pole industrialo-tertiaire, bref un hub logistique sous régional pour notre pays.
Avec la mondialisation de l’économie, les aéroports et les grands pôles économique à proximités sont devenus des facteurs de localisation des entreprises. Le transport aérien est le moyen de transport le plus rapide sur le quel les entreprises nationales et internationales comptent pour rationnaliser leur fonctionnement tout en optimisant leur capacité de développement. Les abords de ces aéroports doivent avoir des zones d’accueil d’activités économique et industrielle, et pour celui de l’AIBD le pole économique et industriel de Diamniadio bâti par son Excellence le Président SALL en constitue une. L’aéroport AIBD sera dans quelques temps grâce au pole économique et urbain de Diamniadio une véritable zone de développement économique local, sous régional et même international. La présence sur le pole et sur l’aéroport d’activités économiques intenses est alors une opportunité pour constituer à partir de ce dynamisme économique une zone émettrice de croissance qui mènera notre pays sur la voie d’un développement durable à l’horizon 2035 comme le prévoit le Plan Sénégal Emergent.

Mor DIALLO chargé des MEER locaux du MEER national
Responsable des jeunes de l’APR à Ranérou
Dimanche 11 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018