Couplage des élections locales et législatives : Synergie Républicaine va à contre-courant et propose un report des législatives de 2022 à 2024


Alors que l‘idée du couplage des élections locales et législatives agite le landerneau politique Sénégalais, Synergie Républicaine (mouvance présidentielle), rame à contre-courant et propose purement et simplement le report des législatives de 2022. En effet, selon les camarades de Mohamed Moustapha Diagne, « Organiser des élections législatives en 2022 constitue  une hypothèse critique qui pourrait remettre en cause le pouvoir du Président Macky Sall qui a été largement élu  par le peuple sénégalais pour un mandat de 5 ans. » En d’autres termes, organiser des législatives constituerait un risque; surtout si l’on sait que « les élections législatives sont des élections de listes qui sont souvent biaisées par des querelles intestines, des batailles de positionnement au niveau local, qui peuvent  affecter les résultats  du scrutin en défaveur du Président légitimement élu qui n’est pourtant pas visé par les électeurs. » Par ailleurs, «  il ne faudrait pas que l’actuel Président qui a accepté de s’appliquer les réformes consolidantes en soit injustement victime par le hasard d’un calendrier électoral, que ces réformes ont omis d’ajuster pour permettre à tout Président élu d’exercer jusqu’à terme le mandat confié par le peuple souverain. » En conséquence, Synergie Républicaine  « propose une prorogation du mandat des députés à partir de 2022 pour permettre au Président Macky Sall d’honorer le suffrage exprimé par le peuple en exerçant totalement son mandat avec conservation de tous ses pouvoirs. » En outre, « entre 2012 et 2019, les électeurs ont été convoqués six fois; donc plus de 70 milliards ont été injectés pour l’organisation de ces élections... ça fait trop pour un pays sous développé. » 
Mardi 26 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :