Coupe du monde U20 : Le Sénégal déjà qualifié, concède le nul contre la Pologne (0-0).

C’est dans un Lodz stadium chaud bouillant que le Sénégal rencontrait la Pologne qui jouait devant son public qui aura surchauffé l’ambiance durant les 90 minutes de la rencontre. Dans ce contexte explosif, les « Lionceaux » ont vaillamment résisté à la vague rouge et blanc concédant finalement le match nul (0-0.)


Les U20 Polonais galvanisés par leur public, faisaient une belle entame de match, acculant les « Lionceaux » dans leur moitié de terrain et multipliant les dédoublements de passe au cœur du jeu et débordements aboutissant à des centres. La bataille du milieu de terrain étant quasi perdue par le Sénégal, malgré une belle activité du capitaine Cavin Diagne et de Lopy qui ont tant bien que mal tenté de stabiliser l’entre jeu. Faly Ndaw titularisé à la place d’Amadou Ciss, tentait tant bien que mal de tenir le ballon.

Devant cette situation qui était prévisible si l’on se réfère aux propos d’avant match du sélectionneur Sénégalais Youssouph Dabo qui s’attendait à un match très difficile. Les « Lionceaux » ont dû se contenter de quelques fulgurances déclenchées par Ibrahima Dramé assez remuant dans son couloir gauche où il a remplacé le talentueux Amadou Sagna (Actuel co-meilleur buteur du tournoi avec 3 buts.)

À la pointe de l’attaque, Amadou Dia Ndiaye décrochait une belle frappe enroulée coté droit du gardien Polonais, suite à un échange avec Faly Ndaw, tir qui passait à côté (31e.) Bénéficiant d’un coup franc a la limite des 18 mètres, Souleymane Aw voyait le poteau repousser sa frappe à la 40e minute.

Les polonais répondaient quasiment dans la foulée grâce à un débordement sur Souleymane Aw, éliminé d’un astucieux petit pont qui finira par un dangereux centre, il faudra l’intervention du gardien Dialy Kobaly pour soulager sa défense (0-0) à la mi-temps.

Plus que jamais déterminés à transpercer la défense sénégalaise encore inviolé depuis le début du tournoi (Zéro but encaissé), les Polonais revenaient à l’assaut dès l’entame de la seconde période. Une vague offensive contenu par le bloc sénégalais resté compact avec une bonne répartition des taches défensives. Dion Lopy moins en vue par rapport au précédent match, Faly Ndaw a parfaitement joué son rôle d’animateur dans l’entre jeu, permettant à ses coéquipiers de remonter en bloc.

À la 63e Youssouph Badji (Casasports) prenait place sur le front de l’attaque en lieu et place de Amadou Dia Ndiaye, dix minutes plus tard, Amadou Ciss foulait la pelouse du Lodz stadium. Un double changement de la part du coach Dabo qui démontrait son envie de réussir la passe de trois. Changements qui n’auront pas tardé côté Polonais, chacune des équipes jetant ces dernières forces dans la bataille.

Des prises de risque qui s’avéreront infructueuses puisque les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge (0-0.) Les « Lionceaux » terminent néanmoins en tête du groupe A avec 7 points, suivi de la Colombie qui totalise 6 points. Les Polonais devraient se qualifier comme meilleur troisième avec 4 points au compteur. Quant aux Tahitiens, ils finissent bon dernier avec trois défaites en autant de sorties pour zéro but marqué et 14 encaissés.
Mercredi 29 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :