Coup d’État au Mali : Les émissaires de la CEDEAO attendus ce samedi à Bamako.


La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a décidé d’envoyer une mission à Bamako pour parler au Comité national pour le Salut du peuple qui a destitué le président Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK.

Cette mission qui sera conduite par Goodluck Jonathan est attendue ce samedi 22 août à Bamako, vers 11 heures, rapportent des médias locaux.

L’ancien président du Nigeria sera accompagné du ministre nigérien des Affaires étrangères et du président de la Commission de la CEDEAO.

La mission de la CEDEAO qui sera reçue par le CNSP fera parvenir à cet organe qui a remplacé l'exécutif malien, les préoccupations déjà exprimées par les chefs d’Etat et de gouvernement lors du sommet extraordinaire par visioconférence tenu ce jeudi 20 août.

Lors de cette rencontre virtuelle, l’organisation régionale à travers son instance suprême a exigé la libération immédiate et sans condition du président Ibrahim Boubacar Keïta sur qui des « menaces et pressions » auraient été exercées pour le « contraindre à annoncer sa démission ».

Les chefs d’État ont aussi rappelé « aux militaires leur responsabilité individuelle et collective sur la sûreté et la sécurité du président Ibrahim Boubacar Keïta et des officiers arrêtés ». Ils ont ajouté à leur exigences le rétablissement immédiat du président malien dans ses fonctions.

Le reste est composé d’une batterie de mesures consistant à retirer le Mali de toutes les instances de la CEDEAO et à suspendre toute relation économique sauf pour les denrées de première nécessité, les produits pétroliers et pharmaceutiques.
Samedi 22 Août 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :