Coup d'État au Mali / Abdoul Mbaye invite la CEDEAO à marquer l'histoire et Mamadou Lamine Diallo galvanise les mutins.


Les réactions de la classe politique Sénégalaise sur le coup d'État au Mali commencent à tomber. L'ancien Premier ministre du Sénégal, Abdoul Mbaye, a exprimé  son point de vue sur la gestion de la CEDEAO de la crise Malienne. Dans un post sur son compte Twitter, il souligne qu'il n’est pas trop tard pour la CEDEAO de se remettre dans le sens de l’histoire. 

Cependant, il dit qu'il suffit qu‘elle condamne les chefs d’État qui volent leurs pays, tuent leurs compatriotes, manipulent leurs constitutions pour s’éterniser au pouvoir.

L'honorable député Mamadou Lamine Diallo n'y est pas allé avec le dos de la cueillère. Son souhait semble réalisé, si l'on se réfère à son post sur son compte Twitter. "J'avais souhaité le départ d'IBK après l'echec de la CEDEAO. C’est chose faite". Le président de Tekki exprime son accord avec les putschistes qui ont parachevé la volonté populaire qui s'est manifestée depuis les élections présidentielle et législatives. 

Comme pour donner un message aux Chefs d'État qui exercent leur second mandat et envisagent un troisième mandat en Afrique de l’Ouest, l'opposant de Macky Sall prévient : "La gouvernance démocratique en marche en Afrique de l’Ouest ! Rien ne l'arrêtera!"
Mercredi 19 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :