Coumba Niang, 2e épouse de Matar Diokhané: "J'ai été abandonnée..."


Elle risquait dix ans d'emprisonnement pour financement du terrorisme et blanchiment de capitaux dans le cadre d'une activité terroriste. Mais Coumba Niang a été acquittée par la chambre criminelle spéciale. La deuxième épouse de Matar Diokhané est ainsi sortie de prison après plus de deux ans d'incarcération. Pourtant, cette libération n'est pas source de soulagement pour la femme que nous avons retrouvée chez sa belle-famille à Pikine Lansar. La raison n'est pas loin. Son époux, Matar Diokhané, a été condamné à 20 ans de travaux forcés pour actes de terrorisme par association de malfaiteurs. Le regard timide, celle dont le mari est le seul sénégalais à avoir "impressionné" Aboubakar Shekau, veut voir son époux élargi de prison. "Etant entendu que l'Imam Ndao était considéré comme le chef, s'il a recouvré la liberté, mon mari devrait être également élargi", argue Coumba Niang. Qui est revenue aux premières heures de son emprisonnement et la dégradation de ses rapports avec son proche entourage. "Au début, j'ai été isolée, mais, avec le temps, les conditions se sont améliorées (...) Mes parents m'ont délaissée. J'ai été abandonnée par mes proches", semble regretter Coumba Niang, qui redonne à sa vie un nouveau souffle, chouchoutée par sa belle-famille. 
 
Mardi 31 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :