Corruption présumée à l’Iaaf : Le rectificatif de Me Simon Ndiaye, avocat de Lamine Diack.


Corruption présumée à l’Iaaf : Le rectificatif de Me Simon Ndiaye, avocat de Lamine Diack.
L’ancien président de l’Iaaf a fait face aux juges. Lors de son audition dans le fond, ce jeudi 11 juin 2020, Lamine Diack a donné sa version des faits. Il est alors ressorti des propos selon lesquels ‘’Diack père’’, a traité son fils également impliqué dans le dossier, de ‘’voyou’’. A la sortie de l’audience, Me Simon Ndiaye, avocat de Lamine Diack a tenté de rectifier le tir.
 
‘’Il faut remettre les choses dans leur contexte. On lui a montré un mail en lui disant que cela émanait de son fils. Dans ce mail, il était dit que ¨Papa Massata Diack aurait remis de l’argent à des membres de l’Iaaf pour les corrompre, donc il dit cela serait un comportement de voyou. Mais il n’a pas dit que son fils est un voyou’’. 
 
En lisant, ce mail, poursuit l’avocat, son client ‘’a supposé qu’il y avait peut-être de l’argent qui était reçu. Donc ce qu’il nous dit, c’est que c’est une supposition qu’il faisait, mais jamais il n’a confirmé qu’il avait lui-même demandé ni reçu de l’argent’’.
 
Dans ses propos recueillis par nos confrères de ‘’Challenge Sports’’ Me Diack a dit aujourd’hui qu’il n’a pas sollicité l’argent venant des Russes. Ce qu’il dit, c’est que lors d’un déjeuner ou d’un dîner, la question de la politique sénégalaise a été abordée, la question de la campagne électorale sénégalaise a été abordée, le montant d’un million et demi (1,5) Euros a été abordé, mais jamais sous la forme d’une demande. Et jamais il n’a dit qu’il aurait reçu cet argent. Donc quand il parle d’aide donnée à des jeunes au Sénégal dans le cadre d’une campagne électorale, ce sont peut-être des contributions qui viennent de lui à titre personnel ou de gens qui le connaissent. En tous les cas cela n’a pas de lien avec le dossier qui nous concerne, c’est-à-dire le dopage en Russie’’.
Vendredi 12 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :