Coronavirus : Une situation toujours critique aux USA, tendances baissières en France, Italie et Espagne, le cas de la Russie préoccupant.


Les USA ont enregistré hier, à eux seuls, un tiers des cas Covid de la planète et les pertes les plus élevées (près de 64 000 décès). Celles-ci restent toujours supérieures à 2 200/jour. Le nombre de patients en cours de traitement a fortement augmenté avec plus de 23 000 cas. Celui des cas critiques reste ainsi élevé à plus de 15.200. Le pays de l’oncle Sam n’est pas donc, pour le moment au bout de sa peine.
 
La situation de la France continue de s’améliorer très doucement. Le nombre de nouveaux cas et de décès sur 24 heures, a fortement baissé. Le taux de mortalité de la France est, à ce jour, de 373 décès par million d’habitants (hors décès à domicile), pour une moyenne mondiale de 30. Ce bilan en pertes humaines est le 5ème de toute la planète. Ainsi, avec un taux de guérison, à ce jour, de 29,7% des cas déclarés, au niveau national, la France fait moins bien que l’Italie qui a guéri 37% de ses patients, que l’Espagne qui a en déjà guéri 57,6%. Elle a toutefois beaucoup moins guéri que l’Allemagne qui a déjà renvoyé 76,2% de ses patients chez eux, que la Suisse qui en a guéri 78% et de même que l’Autriche qui en a guéri 83,5% etc.
 
Au rythme où vont les choses, le Royaume Uni dont les pertes ont déjà dépassé celle de l’Espagne, devrait détrôner l’Italie la semaine prochaine pour le bilan le plus lourd des pertes en Europe et prendre la 2ème place mondiale, derrière les USA. Avec un nombre de nouveaux cas supérieur à 6 000/jour, il n’a pas encore franchi le pic de l’épidémie.
 
Les situations de l’Italie et de l’Espagne s’améliorent nettement, avec une baisse des nouveaux cas, des cas critiques et des décès et une hausse sensible des guérisons. Le nombre des décès quotidiens se réduit de jour en jour et il est passé sous la barre des 300 dans ces deux pays qui semblent désormais presque sortis d’affaire.
 
La situation de l’Allemagne s’améliore progressivement alors même qu’elle déconfine : deux fois plus de guérisons que de nouveaux cas, baisse sensible du nombre des patients sous traitement (-1 800 hier), cas critiques stables.
 
Par ailleurs, les situations de la Turquie, de la Belgique, de la Suisse, de la Suède, de l’Iran, du Canada, du Brésil, de l’Inde et de l’Irlande sont stables, celle de la Russie se détériore.

À noter que pour l’Iran et la Turquie le nombre de guérisons est désormais plus important que celui des nouveaux cas. Si les pertes restent très importantes pour un petit pays comme la Belgique et importantes pour l’Irlande, la Suisse et la Suède, elles restent faibles pour le Brésil, l’Iran, la Turquie et le Canada et très faibles pour la Russie.

La Russie teste toujours beaucoup (190 000 tests hier), d’où un nombre très élevé de nouveaux cas détectés (encore 2ème derrière les USA à plus de 7 000). Ce qui reste préoccupant, pour elle, c’est le nombre élevé des cas sérieux ou critiques. Le nombre des décès ira croissant dans les jours qui viennent. La Russie a passé le cap des 1 000 décès avec le Pérou le 30 avril. 
 
Vendredi 1 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :