Coronavirus : La présidente du Cese affiche ses convictions pour l’endiguement de la pandémie

Frappée de plein fouet par l’arrêt brutal des activités économiques du fait de la crise sanitaire, l’Afrique se retrouve aujourd’hui face à son destin. L’ex-ministre de la Justice ne craint d’afficher ses convictions. L’ancienne cheffe du gouvernement n’a un seul doute sur l’engagement de nos « vaillantes » blouses blanches.


« Il y a également un après Covid-19 et il faut y réfléchir », selon la présidente du Cese, estimant que le gouvernement est « à la hauteur de la situation ». « Pour le Sénégal, il y a le plan d’urgence sanitaire et économique, c’est le plan de  résilience économique avec un fonds de 1 000 milliards », se félicite-t-elle.

Elle souhaite une mise en place de notre propre industrie pharmaceutique afin de ne plus dépendre des autres, « Ce sont, entre autres, les nouvelles opportunités qui s’offrent à nous. Il faut voir comment l’Afrique, fortement impactée par le coronavirus, pourrait se repositionner au centre du monde », se projette l’ex-ministre de la Justice.

Aminata Touré juge que les autorités africaines ont pas pris la mesure de la gravité de la situation. « Les africains ont travaillé. Nos dirigeants ont pris les mesures qu’il fallait prendre. Pour la crise, nous l’avons bien gérée  et nous continuerons à bien la gérer », estime-t-elle.
Mercredi 13 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :