Cored : Le tribunal des pairs passe de 10 à 12 membres et siège dorénavant en première et en seconde instance.


Le tribunal des pairs du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (CORED), s’est officiellement renouvelé ce 23 septembre avec l’arrivée d’une nouvelle équipe pour assurer la mission de contrôle et de veille sur les bonnes pratiques liées à la profession du journalisme.

De 10, le tribunal est passé à 12 membres (5 femmes et 7 hommes) avec le maintien de 3 membres de l’équipe sortante notamment les journalistes, Mame Less Camara, Eugenie Aw et Mamadou Biaye qui vont servir d’éclaireurs à leur 9 autres nouveaux collègues dans l’instance. Des innovations ont cependant été apportées dans le fonctionnement du Conseil. Elles sont relatives aux critiques dont le Cored fait objet du fait de l’absence de recours en cas de non satisfaction dans les décisions rendues.

« Le tribunal siège dorénavant en première et, au besoin, en seconde instance », a expliqué le prédécesseur du Cored Mamadou Thior. « Nous allons faire de l’auto-saisine car jusqu’ici il y en a peu eu. » a-t-il soutenu.

Une autre mesure a été également prise par le conseil. Elle tend a une démarche d’assainissement de la presse afin de combattre les mauvaises pratiques dans la profession.

« Désormais tout demandeur de la carte nationale de presse doit avoir au préalable le quitus du Cored entre autres documents â fournir », a confié le journaliste Mamadou Thior.

Porté sur les fonts baptismaux au mois de mars 2014, le Cored après 6 ans d’existence a profité de la tribune pour livrer son bilan d’étape. Le conseil a informé avoir été saisi d’une vingtaine de plaintes dont 15 qui ont été instruites par le tribunal. L’instance a également rendu 12 avis (en majorité pour la presse écrite et la presse en ligne) rendus officiels.
Mercredi 23 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :