Convention de partenariat : L’Asepex et la GIEPA s’unissent pour l’employabilité des jeunes par la voie de l’exportation.


L’Asepex et l’Agence gambienne de promotion des investissements et des exportations (GIEPA) ont signé ce 29 novembre une convention de partenariat. Une signature qui entre dans le cadre du renforcement des relations diplomatiques des deux pays. Au delà d’un appel à une meilleure cohésion sociale, ce partenariat apparaît pour la délégation gambienne représentée par le Directeur Général de la GIEPA, Ousainou Senghore, comme une opportunité de renforcer leurs capacités en terme d’exportation.

Ce « marché commun » désormais effectif est, selon le Secrétaire Général de l’Asepex, Bathie Ciss, un moyen d’améliorer par le biais du partage d’expériences, les stratégies de défense du Sénégal et de la Gambie dans le domaine de l’exportation lors des forums qui réunissent très souvent les deux pays.

Cette collaboration viendra appuyer également la lutte contre la fraude, c’est d’ailleurs pour Bathie Ciss, le lieu de magnifier cette initiative qu’il considère comme un moyen de s'attaquer à l’employabilité des jeunes en passant par l’exportation.

Ledit partenariat vise une fusion dans la transformation des produits locaux qui pourra éventuellement servir de levier au développement du capital financier (valeur ajoutée). 

En définitive, ce partenariat permettra aux deux pays d’être en accord lors des rencontres sous régionales comme ECOWAS pour valoriser le cadre d’une  dynamique économique fluide.

« Nous nous rencontrons souvent au niveau des forums. Le Sénégal et la Gambie partagent une même dynamique politique au niveau bilatéral comme multilatéral. Il est important que nos structures qui évoluent dans le milieu de l’exportation de fusionner leurs atouts pour accompagner le commerce informel transfrontalier », soutient le SG de l’Asepex.

C’est dire, que cette union arrive à point nommé dans la mesure où la problématique de la transformation de l’anacarde est discuté dans les deux pays. Une problématique qui, une fois résolue pourrait contribuer à réduire le taux de chômage et faire accroître celui de l’employabilité des jeunes au niveau des deux pays.
Lundi 29 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :