Controverse autour des locales / Abdourahmane Sow, COS/M23 : « La mouvance doit nous épargner ce débat. Ils ne peuvent évoquer quelque légitimité que ce soit... »


Depuis quelques jours, les membres de la grande mouvance présidentielle se déploient sur le territoire national pour soutenir les politiques du président Macky Sall. Une occasion pour eux, de répondre à l'opposition qui estime que, sur la question des élections locales, le pouvoir ne veut pas d'une organisation proche.

La Commission orientation et stratégie du M23 (Cos/M23) s’invite ainsi dans ce débat en considérant que dans les deux camps (opposition comme pouvoir), les responsabilités doivent être assumées. Dans un entretien avec Vox Populi, Abdourahmane Sow rappelle que "le délai légal des mandats des maires est épuisé depuis presque 2 ans. Maintenant, des élections doivent être organisées dans les plus brefs délais. Qu'ils arrêtent de nous parler de légitimité". Ainsi, sur la démarche que cette mouvance doit adopter, le coordonnateur du Cos/M23 insiste : "Soit, ils demandent l'installation de délégations spéciales pour que les énergies soient capitalisées sur d'autres questions plus importantes, soit ils nous épargnent ce débat 'politicien'..."

 Cette position du coordonnateur du Cos/M23, ne l'empêche pas, d'autre part, de donner sa position sur la démarche de l'opposition sur cette question. "Je pense que l'opposition doit être conséquente avec elle-même. Elle doit demander la libération de tous les élus de l'opposition ainsi que ceux de la mouvance présidentielle. Sinon, elle sera dans l'obligation d'assumer sa responsabilité dans cette situation.
Mardi 13 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :