(Contribution) Mr le Président Vous avez la roue libre mais…


Au lendemain de la victoire éclatante et incontestée  du Président aux échéances du 24 Février 2019, nous voudrions le féliciter très sincèrement tout en l’encourageant vivement à avoir une bonne et lucide lecture de la victoire.
Au demeurant il convient d’une part d’examiner pour bien les comprendre les abstentionnistes qui représentent  34% de nos compatriotes pour une consolidation de notre démocratie, mais aussi, ceux qui manifestement ont boudé notre offre représentant une frange non négligeable de notre population (42%) d’autre part pour mieux répondre aux préoccupations de tous les Sénégalais.
Le caléidoscope spectral des résultats et les suffrages obtenus qui triplent le suivant immédiat renseignent inéluctablement sur la représentativité du Président et sa dimension nationale acceptée et reconnue par les Citoyens. Le paysage marron s’est épaissi dans l’étendu du pays certes, mais vu l’efficacité du vote dans les départements de  Matam, Podor et de Fatick, les scores enregistrés laissent réellement un goût amer quant à la relative faiblesse du taux de participation.
Par ailleurs, il convient de reconnaître que l’entente de vue des responsables n’a pas toujours conduit à l’unité et à la cohésion, sources de motivation et de générosité capables  véritablement de hisser les désirs en réalité. C’est le lieu de reconnaitre et de féliciter chaleureusement ces nombreux mouvements de soutien au candidat, notamment les caravanes de la diaspora et l’action énergique des responsables d’ailleurs  ayant décidé spontanément d’investir la banlieue pour sensibiliser les indécis, remobiliser les frustrés et autres opposants. C’est pour cela que nous voudrions nous permettre d’exhorter les responsables et militants de la coalition BBY et particulièrement ceux de l’APR à plus d’humilité et à moins de triomphalisme dans cette victoire à laquelle ils ont certes contribué, mais ils doivent reconnaitre l’impact du coefficient affectif  indéniable du candidat et la portée socio-économique des réalisations nombreuses et multiples de son Gouvernement. Le candidat au profil unique recherché (PUR) aura sensibilisé, mobilisé et enthousiasmé des foules immenses dans  des contrées reculées du pays qui par devoir et responsabilité bravèrent  la poussière, la fatigue et les contingences sociales pour  témoigner ainsi leur gratitude et reconnaissance au Président.
 Excellence, des gens comme nous nourries à la sève du patriotisme de parti et imbues des valeurs cardinales du nationalisme et militants ardents de l’humanisme, vous invitons à rester dans la sérénité que nous vous connaissons, loin des pressions des militants organises et manipulés à dessein, des lobbies ethniques et ou religieux pour vous consacrer exclusivement au service de la confiance des compatriotes.
Le dividende démographique des jeunes et des femmes aux besoins énormes en termes de formation, de santé et de préparation à l’employabilité et à l’entreprenariat, requièrent des politiques ardues exclusives de toute démagogie et flagornerie.
Entre autres questions aussi, Excellence, celles relatives aux problèmes des Sénégalais de la Diaspora, aux réformes essentielles et fondamentales tendant à conforter notre arsenal politico-juridique, au parachèvement de la cohérence territoriale avec des politiques publiques porteuses d’un développement durable et inclusif  adossé à une administration de proximité et de liberté, méritent une attention particulière et soutenue.
Un chantier incontournable demeure celui excitant et exaltant de structuration de l’APR pour mieux asseoir sa base affective et lui permettre de jouer son rôle d’aiguillon et mieux le préparer aux charges républicaines .En cela nous invitons les théoriciens du parti à donner un contenu théorique à l’Alliance des Programmes aux Réalisations (APR) , vision  éclairée de trois années de randonnées chevaleresque dans le pays entier armé d’une ferme volonté  pour mieux servir le Sénégal (P S E).
Excellence, les enjeux de ce  nouveau mandat dans un contexte de mondialisation-globalisation multiforme, nous autorisent à ne pas occulter les défis majeurs et inéluctables d’une recomposition politique pour la conquête du pouvoir. Une nouvelle ère s’annone à l’horizon, porteuse de changements profonds et significatifs, devant se voir encadrée dans les contours élastiques, évolutifs et circonstanciés de votre appel au dialogue qui interpelle toutes les couches vives de notre société sans particularisme.
Excellence, vous êtes sans doute un jeune Président comme du reste notre démocratie, mais  les ambitions de notre peuple sont incommensurables et n’ont de limites que dans notre capacité d’abnégation et dans notre engagement dynamique dans le travail et notre adhésion systématique à la mystique de l’efficacité.
Hello Macky «salla ngary» ; le pays vous fait confiance et l’histoire vous ouvre ses plus belles pages à écrire ; «go ahead»
                                                                                                                                        Amadou Tera Sarr
                                                                                                                                               Vice-président Comité d’initiative de la Convergence des cadres républicains.
Jeudi 28 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :