Contingents sénégalais de la MINUSMA : Les commandants des DETSEN 10 et 11 face à la presse sénégalaise


Contingents sénégalais de la MINUSMA : Les commandants des DETSEN 10 et 11 face à la presse sénégalaise
À l’occasion du passage de flambeau, les Commandants des 10ème  et 11èmedétachements (DETSEN) les deux colonels ont fait face à la presse pour non seulement faire le bilan des 13 mois de présence au Mali mais aussi, dévoile le plan d’entrainement effectué au Sénégal avant de prendre le relais de l’autre contingent.
 
Le contingent sénégalais au sein de la Minusma a fait face aux médias du Sénégal dans un webinaire pour faire le point du DETSEN 10 commandé par le colonel Théodore Adrien Sarr qui doit donner le flambeau à son collègue le Colonel Mathieu Diogaye Sène. Un webinaire qui a marqué la participation des responsables de la MINUSMA. 
Ainsi les deux Colonel ont fait le point de leur exercice et préparation pour l’atteinte des objectifs assignés par la MINUSMA pour être au chevet de la population du centre victime d’exactions terroristes. Le Chef de la mission, qui a ouvert le webinaire a tenu a félicité la mission du DETSEN 10 qui a selon El-Ghassim Wane car grâce à la communauté sénégalaise à Ogossagou. C’est le général Poitier, Commandant de la Force de la MINUSMA qui est allé plus loin. 
Il souligne que depuis 2013, le Sénégal est présent dans la force de la MINUSMA. « Je tiens à féliciter l’engagement des troupes sénégalaises. Elles participent à la surveillance des travaux de la mission de la MINUSMA sur ses réalisations dans plusieurs zones. Au service de la restauration de l’Etat. Je félicite le 10ème du travail effectué et souhaite plein succès au 11èmedétachement » s’est-il réjoui. 
Colonel Théodore Adrien SARR, Commandant du DETSEN 10, 
« Notre mission dans le secteur centre ce fût: établir des zones de stabilité, protéger les emprises de la minusma ; appuyer les piliers civils de la minusma ; réguler la violence pour créer une stabilité au niveau centre. Les opérations de dissuasion des actions des terroristes ; la domination du terrain pour dissuader les actions des terroristes. Nous avons mené beaucoup d’opérations le jour, la nuit en différentes saisons. La protection des populations, la consultation médicale, les appuis en don d’aliment et fourniture scolaire, une vingtaine d’actions civiles et militaires au service de la population. Malgré la présence des groupes armés, nous avons créé des zones de stabilité à Ogossagou. Les engins explosifs présents dans le secteur centre bloquent les actions civiles que nous avons accompagnées  en quinze mois de présence » s’est-il targué devant les autorités et journalistes sénégalais.
Colonel Mathieu Diogoye Sène, Commandant du DETSEN 11 qui a présenté la préparation du pré-déploiement du DETSEN 11
Il est revenu sur les étapes de l'entraînement de son contingent qui est fin prêt pour rejoindre le Mali. « Depuis le 2 novembre, l’état-major était à Thiès pour la coordination des entraînements. La formation a commencé le 15 novembre 2021 à partir de Thiès au camp d'entraînement tactique Baye Diagne. L'entraînement a duré un mois car il a pris fin le 17 décembre dernier. À partir du 20 décembre, nous étions au centre d'entraînement tactique de Dodji. Ce centre est similaire à la nature du terrain du théâtre malien. Les éléments ont été formés sur : la navigation topographique, sauvetage au combat, l’emploi à toutes les armes, ... à l'issue de la formation, une synthèse. À partir du 31 janvier, nous avons procédé à un renforcement de capacité : le travail en intranet, ... »
Il souligne que le bataillon est rentré de Dodji ragaillardi. « À partir du 13 février, nous sommes revenus à Thiès pour compléter la formation... le bataillon est fin prêt pour se déployer au Mali. Et depuis, on attend l’aval de l’ONU », fait-il savoir. 
Le personnel féminin est très important dans le bataillon extérieur. Pour le DETSEN 11, ce sont 21 femmes qui sont dans le contingent et affectées dans le team engagement. Le colonel souligne que leur travail sera assez simple. Toutefois,  elles sont plus attentives et elles peuvent nous apporter une plus-value ... 
Vendredi 25 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :