Contentieux entre Aïssatou Seydi et Diop Iseg : le témoin, Ismaïla Sonko disculpe la plaignante.


Contentieux entre Aïssatou Seydi et Diop Iseg : le témoin, Ismaïla Sonko disculpe la plaignante.
Ismaïla Sonko sommé en tant qu'un des 14 signataires du procès verbal du Conseil d'Administration (CA) de l'institut d'Entrepreneurship et de gestion de Dakar (Iseg) et directeur du suivi assurance-qualité au sein de l'établissement, a été entendu ce 9 juin, comme témoin sur le contentieux opposant les époux Mamadou Diop et Aïssatou Seydi. 

Le dossier porte sur la réclamation d'une propriété, en l'occurrence un immeuble de l'Iseg inscrit au nom de la dame Aïssatou Seydi. Cette dernière a ainsi servi une citation à son époux, fondateur de l'Iseg pour faux, usage de faux en écriture privée et escroquerie.

L'interrogatoire du témoin tournait autour de l'authenticité du document, le PV en question qui, selon la défense, a donné pouvoir à Aïssatou Seydi d'acquérir en son nom un immeuble appartenant à l'Iseg. Dans son audition, le témoin disculpe, Aïssatou Seydi et approuve le faux dans la confection du PV. Ismaïla Sonko qui assure depuis 2013 les Opérations extérieures de l'Iseg,  devant la barre du tribunal correctionnelle, a nié avoir apposé sa signature sur un quelconque PV du CA de l'Iseg.

"Ce n'est pas ma signature, elle a été falsifiée. Je n'ai pas participé à l'assemblée générale du 15 décembre 2014. Les seules réunions tenues, c'était pour préparer la venue des évaluateurs du Cames ou pour la remise de diplômes. Je n'ai jamais assisté à une réunion où il s'agissait d'investissement immobilier", a expliqué Ismaïla Sonko qui s'avère également être le cousin de Aïssatou Seydi. 

Interpellé sur sa participation à une réunion portant sur l'achat de biens mobiliers pour le compte de l'Iseg depuis ses débuts de fonction au sein de l'école de formation, le témoin relativise.

"Il est possible que l'on me convie à une réunion pour acquérir des immeubles, mais je n'ai pas souvenance d'une quelconque réunion de ce genre. Je suis à l'Iseg depuis 2009. J'ai élaboré un plan stratégique et dans le plan y figurait parmi les recommandations, l'extension de l'établissement dans les régions. Mais le plan n'a fait l'objet d'aucune validation", a-t-il expliqué face au juge. 
Dans ses propos, le sieur Sonko a soutenu qu'après 2013, seules des réunions sur la rentrée UNIDAF et de l'Iseg se sont tenues...
Mercredi 9 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :