Contentieux avec le Directeur général de l’APS : l’ex-comptable Cheikh Ndiaye demande l’exécution de la décision du tribunal du travail de Louga.


Cheikh Ndiaye ne sait plus où donner de la tête. Pourtant cet agent administratif a, avec lui, une décision favorable du Tribunal du travail de Louga. En effet, le 23 avril dernier, statuant sur le contentieux opposant l’ancien comptable chargé de l’approvisionnement au directeur actuel de l’Agence de presse sénégalaise, a tranché en faveur du premier.

Revenant sur les faits, Cheikh Ndiaye confie à Dakaractu qu'il est arrivé à l'APS en 2012 et que ses déboires n'ont commencé qu'avec l'actuel Directeur Général, Thierno Birahim Fall. En 2019, il affirme avoir été reclassé de la catégorie 6-7 alors qu'il était précédemment classé 5-6. Sa descente aux enfers s'accélère en janvier 2020 lorsqu'il est mis à la disposition du service commercial de Louga en qualité d’agent de recouvrement.

Affecté à Louga, il soutient n'avoir bénéficié d'aucune mesure d'accompagnement. Pis encore, il accuse la direction d’avoir refusé de lui payer son salaire sans aucune explication. Dès lors, il n’avait d’autre choix que de saisir l’Inspection du Travail avant que le dossier n'atterrisse au Tribunal du travail de Louga. Qui a finalement tenu son audience publique le 23 avril dernier, en l’absence de la partie adverse qui ne s’est pas fait représenter non plus, malgré la citation envoyée via la Poste suivant courrier en date du 11 janvier 2021.

Il n’empêche, après délibération, que le tribunal a condamné l’APS à payer à Cheikh Ndiaye onze mois d’arriérés de salaire, ordonne son rétablissement à la classe 6-7 (classe 6, catégorie 7) et le rappel différentiel de son salaire à compter d’avril 2019 à mars 2020. Le Tribunal du travail a aussi ordonné l’exécution provisoire du jugement jusqu’à 1 157 000.

Depuis lors, l’Agence de presse sénégalaise, à travers son Directeur général Thierno Ibrahima Fall ne fait rien pour exécuter cette décision de justice. Suffisant pour faire sortir le requérant de ses gonds. Le sieur Cheikh Ndiaye ne comprend pas l’inertie de l'actuel patron de l'APS, tenu selon lui, de se soumettre à la volonté de dame justice.

Cette attitude qui frise le mépris à son avis, est d’autant moins acceptable que le président de la République, Macky Sall avait plaidé le 1er mai dernier en faveur du règlement du conflit opposant certains agents de l’Agence de presse sénégalais au Directeur général. Pour Cheikh Ndiaye, Thierno Birahim Fall ne s’engage pas sur cette voie du dialogue.

« Cette situation ne peut plus perdurer. Je suis un responsable avec beaucoup de charges », geint l’ancien comptable qui dit avoir commis un huissier pour « faire bloquer les comptes de l’APS ».
Contacté par Dakaractu pour réagir, le directeur général de l’APS n’a pas donné suite à nos appels et à notre message.
Mardi 15 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :