Contentieux Barrick Gold-État du Sénégal : 350 millions de dollars de plus-value empochés par la société Canadienne avec de simples autorisations d’exploitation


La société Barrick Gold est au centre de la polémique au Sénégal avec ce contentieux fiscal de 120 milliards qui l’oppose à l’Etat du Sénégal. Et dans sa livraison de ce jour « Confidentiel la lettre quotidienne » apporte une autre information sur la plus-value empochée par l’entreprise canadienne sur les terres sénégalaises et sans …avoir produit un seul gramme d’or. La publication de rappeler d’abord que Barrick a vendu la mine d’or du Sénégal Oriental, Massawa, qui avait une réserve de 2.6 millions d’onces exploitable, qu’elle avait déjà acheté à Randgold, sans qu’également cette dernière n’ait produit de l’or.  En réalité, dans cette affaire, l’État du Sénégal s’est laissé faire,  s’insurge CLQ qui écrit que de Randgold à Barrick, les compagnies minières ont gagné de l’argent sur de simples autorisations d’exploration d’or.
 Autre réalité, de Randgold à Barrick, aucune des sociétés n’a voulu développer la mine, explique la même source qui assure que Randgold avait prévu de prendre une décision finale d’investissement si le cours de l’or montait. « Au finish, la suite est connue : ladite mine a été vendue après une autorisation du gouvernent du Sénégal à Jean Claude Mimran et compagnie ». Randgold selon CLQ enfin, a soutenu avoir dépensé 85 millions de dollars d’investissement au Sénégal pour des salaires, dépenses et autres charges d’exploration. « Même avec une telle somme dépensée, Barrick Gold qui a hérité des actifs de Randgold au Sénégal, a fait une bonne affaire en revendant ladite mine d’or à 430 millions de dollars, soit une plus-value de 350 millions de dollars », conclut le document.
 
 
 
 
 
Lundi 3 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :