Conséquences d'une recomposition politique : Le "coup de massue" de Macky Sall qui oblige l'opposition à de nouvelles stratégies.


Conséquences d'une recomposition politique : Le "coup de massue" de Macky Sall qui oblige l'opposition à de nouvelles stratégies.
Une semaine après la mise en place du nouveau gouvernement, le Sénégal se trouve agité par un débat qui peut se résumer à l'éthique de comportement de nos hommes politiques d'une part et à la pertinence même de la nouvelle équipe gouvernementale.  

Même si un bon nombre de sénégalais s'attendaient à ce remaniement qu'ils appelaient de tous leurs vœux, l'entrée de ténors de l'opposition, avec comme corollaire l'accession à la présidence du Cese par le patron du Rewmi, a fini d'engendrer toutes sortes de supputations. 

L'entrée du leader du parti Rewmi, Idrissa Seck, est la plus contestée par une bonne frange de l'opposition. Dailleurs, certains de ses alliés qui l'avaient soutenu en 2019, l'ont finalement quitté, tandis que d'autres se disent plus que jamais ancrés dans la coalition Idy2019. Ce qui augure forcément une nouvelle recomposition politique.

Mais cette grosse pointure décrochée par le président Macky Sall, n'est-elle pas une menace pour l'opposition? Ces autres hommes politiques qui l'ont rejoint ne fragilisent-ils pas davantage une opposition éparpillée ?

De son côté, le leader de Pastef, Ousmane Sonko qui se présente comme l'un des plus farouches opposant au régime n'a pas, encore voulu s'exprimer sur le remaniement ministériel. Coup de massue de la part de Macky Sall? Le leader de Pastef, de même que d'autres hommes politiques comme Barthélémy Dias ont toutefois voulu "faire diversion au sujet" en se prononçant sur des questions comme celle des déguerpis de Terme Sud.

Un autre opposant de taille, Khalifa Ababacar Sall,  resté depuis longtemps dans un silence profond, s'est rappelé au bon souvenir des sénégalais ce week-end  aux Parcelles Assainies, en déclarant à ses inconditionnels qu’il sera bientôt au devant de la scène politique. 

Quant au Pds, cette nouvelle donne intervient juste quelques jours après le renouvellement et la vente de ses cartes, et tous les observateurs scrutent sa réaction.

C'est donc, tout un peuple qui s'impatiente de voir les réactions de tous ces ténors de l'opposition qui sont amenés à résoudre  l'équation imposée par le régime...
Mardi 10 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :