Conséquence de sa décision hâtive sur la chloroquine : Le ministre français de la Santé sur siège éjectable ?


Les jours d'Olivier Véran seraient comptés à la tête du département de la Santé en France. Le successeur d'Agnès Byzin pourrait bien payer la précipitation dont il a fait montre dans l'interdiction de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19. Selon Francesoir lu à Dakaractu, l'actuel ministre français de la Santé aurait fâché l'Elysée pour avoir dansé plus vite que la musique dans cette polémique née de la publication d'un article dans The Lancet par quatre chercheurs. 

En effet, vendredi dernier, la revue scientifique publiait une analyse rétrospective tirée de l'exploitation de 96 000 dossiers médicaux en provenance de 671 hopitaux sur six continents, selon ses auteurs. 

L'étude qui n'est pas clinique arrive à la conclusion selon laquelle la chloroquine ou l'hydroxychloroquine utilisée seule ou avec un antibiotique ne serait pas bénéfique et augmenteraient le risque d'arythmie cardiaque et de décès chez les malades COVID-19. 

Dans la foulée, Olivier Véran saisissait le Haut conseil de la Santé publique pour un examen de la prescription de l'hydroxychloroquine. Passant à la vitesse supérieure, le ministre français de la Santé interdit tout simplement l'hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19. Sauf que l'étude qui lui a servi de soupape ne semble pas tenir à la rigueur de l'analyse car moins d'une semaine après sa publication, elle est critiquée de toutes parts. 

D'abord, c'est le professeur Didier Raoult, chantre de l'utilisation de la chloroquine pour traiter le nouveau coronavirus qui traite l'analyse de "foireuse". Ce vendredi 29 mai, une centaine de scientifiques  écrivent au Lancet pour lui dire leurs inquiétudes et leurs interrogations sur son article. Autant de rebondissements qui risquent d'accélérer la chute d'Olivier Véran qui dans le même temps, semble craindre Francesoir, risque d’entraîner celle de son patron, Édouard Philippe... 
Vendredi 29 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :