Conseil Syndical National du SDT-3 : Rétention d’informations sur tout le territoire national à partir du 1er Octobre 2018.


Réuni pour sa troisième session ordinaire, le samedi 22 Septembre 2018 à Dakar, le Conseil Syndical National du SDT-3S a décidé de l’application de la rétention d’informations sur tout le territoire national à partir du 1er Octobre 2018. Voici leur communiqué: "Réuni pour sa troisième session ordinaire, le samedi 22 Septembre 2018 à Dakar, le Conseil Syndical National du SDT-3S a procédé à l’analyse de la situation politique, sociale, économique et sanitaire au niveau international et national. Cette réunion s’est tenue en présence de plusieurs délégués provenant de diverses régions de notre pays. A cette occasion, le Conseil National a entendu le rapport moral du Secrétaire Général qui a retracé l’actualité internationale marquée par une persistance et une aggravation de la migration clandestine caractérisée par des déplacements massifs de populations des pays du sud vers les pays du Nord, par l’insécurité avec la guerre larvée en Syrie , le chômage chronique des jeunes, des moins jeunes et des femmes. La précarité de l’emploi est devenue un problème permanent. Au niveau national le camarade secrétaire général a fait remarquer que le contexte politique est très tendu et est en train d’occulter les vrais problèmes auxquels le peuple sénégalais reste confronté. L’embellie attendue de la découverte de gaz et de pétrole au Sénégal aiguise les appétits des politiques et inquiète les populations qui craignent une soit-disante malédiction du pétrole. Les tensions sociales sont encore vives malgré toutes les tentatives faites pour désamorcer les crises sociales et malgré les vacances observées par le secteur de l’éducation. Au plan sanitaire, l’apparition de la maladie de la Dengue est venue aggravée la situation déjà difficile de l’hivernage. A cela s’ajoute la rupture d’antirétroviraux dans le pays et la fausse alerte concernant l’insuline. Au plan syndical, une partie des travailleurs de la santé s’échine à faire entendre sa voix par une succession de plan d’action, mais les autorités jouent aux abonnés et misent sur le pourrissement pour entamer la détermination des travailleurs. Face à cette situation, le Conseil syndical national du SDT3S déplore l’attitude de fonctionnaires, qui par leur manque d’anticipation et de prévenance sont en train de mettre en danger la vie d’autrui. Car pour le conseil le choix des fournisseurs doit être fait sur des bases objectives et transparentes gage de la livraison de produits conformes. Les membres du Conseil ont également fait état du non-respect des engagements pris par les pouvoirs publics et des dysfonctionnements inquiétants observés dans la mise en œuvre des réformes et autres initiatives gouvernementales (CMU et autres initiatives de gratuité, acte 3 de la décentralisation…), à l’origine d’une vive agitation syndicale et d’une crise sociale assez préoccupante impactant le fonctionnement des structures de santé. Tout laisse croire que le mot d’ordre c’est de laisser mourir le service public de la santé et de promouvoir un secteur privé de la santé lucratif, mais inaccessible à l’écrasante majorité de la population. C’est pourquoi : - Considérant le rapport moral du secrétaire général et le rapport d’activité du bureau national ; - Considérant qu’au Sénégal la priorité va à la construction d’infrastructures sportives pour un cumul de plus de 120 milliards est plus importante que la construction d’hôpitaux de niveau 3 dont le cout unitaire ne dépasserait pas 15 milliards; - Considérant qu’au Sénégal doter la gendarmerie et la police de chars anti-émeute et d’équipement de répression est plus important que d’équiper nos structures de santé en matériel adéquat; - Considérant qu’au Sénégal les lois sur le travail sont délibérément violées par l’administration qui est pourtant chargée de l’appliquer, ainsi recruter la clientèle politique est plus juste et productif que de respecter les lois du travail que nous nous sommes librement dotés; - Considérant la nécessité d’une démarche innovante de défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs de la Santé et du secteur social; - Considérant qu’au Sénégal, on met au moins dix ans pour construire un hôpital et moins d’un an pour construire un centre de conférence, une arène et un stade de Basket; - Considérant la gestion inéquitable des ressources humaines du système socio-sanitaire, caractérisées par son insuffisance et sa mauvaise répartition sur le territoire national; - Considérant l’iniquité dans le traitement salarial des agents de la fonction publique et des agents du même secteur (santé) - Considérant que notre plateforme n’a connu aucune suite acceptable de la part des autorités de tutelle; Le Conseil National, - Encourage le bureau à poursuivre le travail d’implantation/massification du Syndicat et retient l’idée d’une tournée nationale dans les meilleurs délais ; - Engage les militants à se mobiliser en vue de l’implantation et de la massification du syndicat sur toute l’étendue du territoire national ; - Exhorte les militants à souscrire massivement au check-off et au fond social, les comptes trésor et bancaire étant déjà disponibles ; - Mandate le bureau national à prendre toutes les dispositions utiles pour contribuer à la création d’un front unique à travers des unités d’action avec les autres syndicats de la santé et du secteur social à tous les niveaux : national, régional et local afin de faire aboutir le stock de revendications non encore satisfaites et d’abréger la souffrance des populations et de remette au travail les agents du dit secteur; - Exige l’éclaircissement du scandale de Namora, tout en encourageant les solutions envisagées pour doter les travailleurs du secteur de parcelles viabilisées; - Mettre sur pied une Coopérative d’habitat pour être le réceptacle des solutions envisagées par les pouvoirs publics ; - Déplore les politiques de gratuité insuffisamment élaborées et les problèmes qui en découlent (endettement des structures sanitaires, ruptures de stocks de médicaments et produits essentiels…); - Exhorte les autorités du pays à trouver des solutions définitives à l’intégration des contractuels de la santé dans la fonction publique, en commençant par la régularisation des contractuels ayant bénéficié de deux (2) contrats successifs, ce ne serait que justice et respect de nos lois; - Exhorte les autorités du pays à augmenter la capacité d’accueil et le plateau technique de nos hôpitaux régionaux en construisant dans les meilleurs délais de nouveaux hôpitaux et en faisant l’extension de ceux qui existent; - Demande l’application, sans délai, du décret portant statut du personnel des EPS; - Le reclassement sans délais de tous les infirmiers sage-femme (décret 2012-1312) et techniciens supérieurs (décret n° 2018-1430) dans leurs nouveaux corps d’accueils conformément au même mode de règlement utilisé pour les gardiens de la paix et les agents des eaux et forets - Exige la verticalisation de l’indemnité de responsabilité et de spécialisation et l’octroi de l’indemnité de logement pour les agents de santé non encore bénéficiaires. - Revendique l’extension du bénéfice de la motivation nationale à tous les contractuels des EPS; - Demande un recrutement massif et une répartition spatiale objective d’agents qualifiés pour le système de santé du Sénégal. - Demande aux militants de se tenir prêts pour les luttes futures Enfin, le Conseil Syndical National, fort de sa légitimité en tant qu’organe statutaire : - Réitère son engagement sans faille et sa fidélité absolue au bureau. - Décide de l’application de la rétention d’information sur tout le territoire national à partir du 1er Octobre 2018 . - Donne mandat au bureau de définir les plans d’actions de lutte d’ici la prochaine rencontre du CNS - Remercie le secrétaire général de la CNTS-FC et le secrétariat national de cette centrale pour l’attention toute particulière qu’ils accordent à notre syndicat ; - Félicite le comité d’organisation et tous les participants pour leur contribution à la réussite de cette rencontre. Fait à Dakar, le 22 Septembre 2018 Le Conseil Syndical National
Dimanche 30 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :