Congo v Sénégal : Entre les risques de blessure et l’impraticabilité de la pelouse synthétique, les Lions en terrain hostile…


Ce n’est un secret pour personne !  Les déplacements sont souvent très périlleux en Afrique lorsqu’il s’agit de se rendre dans un pays pour y disputer les éliminatoires (CAN ou Coupe du monde…) Au-delà des tracasseries liées au transport, s’y ajoute souvent un déficit criard en infrastructures sportives. Ce qui ne facilite pas la tâche aux joueurs.

Ceci risque d’être le cas des Lions du Sénégal ce mardi face au Congo Brazzaville (2ème journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022) qui les reçoit au stade Massamba-Debat et sa pelouse synthétique loin des standards internationaux.

Certes, la délégation sénégalaise a voyagé dans d’excellentes conditions à bord du vol spécial affrété par la fédération sénégalaise de football (Fsf.), mais l’état du terrain pourrait considérablement impacter sur le rendement collectif des Lions.

Sur une pelouse synthétique, les risques de blessure sont multipliés par deux voire trois. Car, sur ce terrain hostile, les organismes seront assurément mis à rude épreuve avec comme possible conséquence, de sérieuses lésions musculaires qui sont à craindre.

En plus de ces risques de blessure non négligeables, ces professionnels habitués à dérouler leur football sur des pelouses en gazon naturel, en très bon état, devront très rapidement s’adapter à Massamba-Debat. Car, l’aspect technique aura toute son importance sur un gazon synthétique ou le contrôle du cuir devient une véritable prouesse entre les rebonds incessants et la rapidité du ballon qui fuse anormalement.

Des données à prendre en compte par Aliou Cissé et ses Lions qui auront tout juste une séance d'entraînement dans ce stade où ils défieront les Diables rouges.
Lundi 6 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :