Confusion autour de l'identité des auteurs de l'attaque de Ouagadougou


Alors que les attaques dont font l'objet plusieurs sites stratégiques de la capitale Burkinabè se poursuivent, c'est le flou total sur l'identité des assaillants. Certaines informations accréditent la thèse de l'attaque djihadiste, d'autres sont plutôt sur la piste d’un assaut mené par des hommes de l'ancien Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dont le Général Gilbert Diendéré, actuellement en prison, était le puissant chef.
Si leur identité reste pour l'heure inconnue, il est presque avéré que les attaques en cours sont commises par un nombre bien réduit d'hommes armés. Selon des informations données par des journalistes sur place, ils seraient seulement au nombre de cinq et se seraient d'abord attaqué à des passants non loin de l'ambassade de France à Ouagadougou. Une explosion aurait eu lieu à l'Etat-major des Forces armées. Le bureau du maire de Ouagadougou aurait aussi essuyé des tirs. 
Vendredi 2 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :