Conférence sur l’Economie Bleue Durable : le Sénégal réaffirme son engagement pour la protection des zones côtières et de ses écosystèmes


Le lundi 26 novembre 2018 s’est ouverte la 1ère conférence sur l’économie bleue durable à Nairobi, co-organisée par le Kenya, le Canada et le Japon. Près d’une centaine de pays et une vingtaine d’organisations internationales étaient présentes.
La délégation sénégalaise, était menée par le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le Professeur Mame Thierno DIENG. Lors de son allocution, le Ministre a affirmé l’engagement du Sénégal pour la protection des zones côtières et de ses écosystèmes à travers la mise en place de l’économie bleue durable pour le Sénégal, mais aussi globalement au bénéfice de toute la planète. Il a rappelé les efforts déjà faits avec l’appui des partenaires financiers pour la gestion intégrée de la zone côtière au profit des populations et le développement des aires marines protégées. La mise en place d’un cadre stratégique d’évaluation environnementale et sociale pour l’exploitation pétro-gazière en offshore a été mentionnée.
Le Ministre Mame Thierno DIENG s’est ensuite entretenu, avec Mr Jonathan Wilkinson, Ministre chargé des Pêches du Canada, et Mme Bérard sous-ministre adjointe à la Direction des Affaires Internationales. Les thèmes sur l’érosion côtière, les changements climatiques, les aires marines et la pollution marine par les plastiques ont été abordés, amenant Mme Bérard à inviter le Ministre Mame Thierno DIENG à manifester son intérêt, au nom du Sénégal, pour la Charte sur les plastiques dans les océans élaborée le 9 juin 2018 par le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Union européenne.
La journée du mardi 27 novembre, ponctuée d’évènements relatifs à l’économie bleue organisés avec la société civile, les instituts de recherche, la commission de l’Union Africaine, Un environnement, l’Union européenne … s’est terminée par un panel organisé par la Convention d’Abidjan sur les enjeux et les perspectives de l’économie bleue en Afrique francophone. Mariline DIARA la Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) du Sénégal a pu échanger avec les autres panélistes venus du Gabon, du Togo, de Côte d’Ivoire et de Guinée pour donner un éclairage sur les actions menées actuellement au Sénégal et dans la région. Elle a aussi rappelé qu’une économie bleue durable repose avant tout sur la prise en compte au niveau national et local de l’environnement côtier et marin, mais aussi sur les relations entre les instances de gouvernance et les populations.
La délégation du Sénégal était composée aussi de l’Ambassadeur du Sénégal au Kenya Mr Abdoul Wahab HAÏDARA, du 1er conseiller de l’Ambassade, Mr Serigne Mbacké GUEYE,  du Directeur des Aires Marines Communautaires Protégées (DAMCP), le Colonel Boucar NDIAYE et de l’Inspecteur Interne, le Colonel Mady DIOP, qui ont tous participé à l’ouverture.
 
Jeudi 29 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :