Conduite sans assurance : un camion âgé de 45 ans heurte un véhicule de luxe et lui cause des dégâts estimés à 2 millions FCFA.


Incroyable mais vrai : Des véhicules qui ont dépassé l'âge d'aller à la fourrière circulent encore dans la capitale dakaroise sans être inquiétés. C'est le cas d'un camion de transport de matériels de construction appartenant au commerçant Mbacké Fall et dont la gestion est mise entre les mains d'un jeune chauffeur, Talla Dia âgé de 21 ans.

Pour avoir conduit le véhicule sans assurance avec défaut de mutation, le propriétaire et le gérant du camion dont la première mise en circulation date de 1976 ont été attraits à la barre de la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar. Ils ont été trainé devant la juridiction par le nommé M. Dieng à qui, le camion a causé des dégâts considérables sur sa voiture de luxe et dont les pièces sont difficiles à acquérir au Sénégal.

À l'audience suivie par Dakaractu, le chauffeur du camion a été interpellé sur l'incident s'explique :
"Je venais de la Sicap Baobabs pour me rendre aux Mamelles et c'est en cours de route que j'ai perdu le contrôle du camion qui a heurté un véhicule", a soutenu Talla Dia qui a précisé qu'il transportait des tonnes de ciment.


Le juge qui a voulu jauger l'expérience du jeune chauffeur a posé à ce dernier des questions pièges.
Quand est-ce que vous avez acquis votre permis et que faut-il faire quand on débute pour la conduite pour la première fois ?, lui a demandé le magistrat.
"J'ai acquis mon permis en 2017. Pour ce qui est de la conduite, il faut d'abord opérer à la vérification des pièces pour voir si elles sont toutes réunies. J'ai souligné au propriétaire les pièces manquantes et il m'a dit que les démarches ont été entamées", a répondu Talla Dia.

Pour sa part, Mbacké Fall justifie le défaut d'assurance et de mutation par la récente acquisition du vieux camion.
"J'ai acheté le véhicule il y a à peine 3 mois. J'avais d'ailleurs demandé à mon vendeur de ne pas barrer la carte grise afin de me permettre d'en user. Pour la mutation en mon nom, j'attendais de revenir du magal qui se préparait pour effectuer les démarches", a-t-il expliqué au juge. Interpellé sur l'absence d'assurance et le statut du véhicule, le commerçant a chargé son employé.

"J'ai essayé de faire les démarches pour l'assurer et c'était au chauffeur de les matérialiser. C'est un véhicule de transport de marchandises et j'ignorais que l'assurance était épuisée. Le véhicule verse au minimum 100.000Fcfa tous les 15 jours.", a soutenu Mbacké Fall.
"Connaissez-vous l'âge de votre véhicule ?", lui lance subitement le procureur. Répondant par le négatif, le magistrat le lui notifie à travers les informations dont il dispose.

"La première mise en circulation de votre camion date de 1976. Le véhicule est vieux de 45 ans. Il est plus âgé que vous et votre chauffeur. Quand vous achetez un véhicule, il faut l'assurer et le muter c'est pour éviter ce genre de problème. Vous êtes le propriétaire et il vous revenait de le faire", ainsi s'est prononcé le procureur qui invite la cour à une application de la loi pénale.
Dans sa plaidoirie, la partie civile a mis en exergue les dégâts considérables au préjudice de M. Dieng qui a vu son véhicule défoncé.

"Les faits sont extrêmement graves car il y'a négligence de la part du propriétaire du camion. Le parechoc avant, arrière, les ails gauches entre autres dommages ont été endommagés sur le véhicule de mon client et les pièces ne peuvent provenir que de l'extérieur", a expliqué l'avocat de la partie civile. Le conseil a soumis une constitution pour réclamer 2 millions Fcfa.

Dans sa délibération, la cour a déclaré les prévenus coupables des faits qui leur sont reprochés et les a condamnés à 3 mois avec sursis. Elle a également reçu la constitution de la partie civile en condamnant les sieurs Mbacké Fall et Talla Dia au paiement de la somme de 2 millions FCFA en guise de dommages et intérêts...
Jeudi 28 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :