Condamné par contumace à la perpétuité : un fugitif franco-sénégalais caché à New York extradé des États-Unis

Condamné par contumace à la perpétuité en France, il était parvenu à rejoindre les États-Unis sous une fausse identité.


 Un ressortissant français condamné en 2002 pour enlèvement et tentative de meurtre a été extradé des États-Unis où il vivait sous une fausse identité, a annoncé jeudi la police de l'immigration américaine.
 
Samba Ndiaye, 42 ans, a été arrêté en mai à New York après que des informations fournies par la police française ont établi qu'il était l'homme identifié aux États-Unis comme Mohamed Fall, de nationalité mauritanienne. Sous son vrai nom, il avait été condamné par contumace en France à la perpétuité en décembre 2002 pour enlèvement, séquestration accompagnée de torture et tentative de meurtre sur un autre homme cinq ans plus tôt à Marseille, a précisé la police migratoire dans un communiqué repris par "l'express".
 
Deux identités, une seule et même personne
Après avoir réussi à entrer sur le territoire américain « à une date et dans un lieu inconnus », il avait été arrêté en juin 2005. Affirmant alors s'appeler Mohamed Fall, il avait été placé sous écrou puis relâché sous caution en attendant son ordre d'expulsion, émis fin juillet 2008 mais qui n'avait pas été appliqué. En 2012, il avait été condamné à huit mois de prison dans l'Ohio (centre) pour violences contre des policiers. Et la fin de sa peine, il avait été transféré à la police migratoire qui l'avait finalement remis en liberté "en attendant de lui trouver des documents de voyage" pour la Mauritanie.
 
Mais, en avril dernier, un policier français détaché au consulat de France à New York avait signalé à ses collègues américains qu'il pensait que Samba Ndiaye et Mohamed Fall étaient une seule et même personne.
 
Des analyses d'empreintes digitales et de photographies ont confirmé (...)
Mercredi 25 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :