Concours Général : Et si on parlait d’excellence et de réussite

« Mes ennemis, ma foi, me font beaucoup d'honneur : ils s'acharnent après moi comme si j'avais de l'avenir ! » Sacha Guitry


Le Sénégal a respecté la tradition en célébrant ses meilleurs  élèves à travers la cérémonie de remise des prix du Concours Général qui s’est tenue au Grand Théâtre, ce jeudi 02 Août 2018, sous la présidence de son Excellence Monsieur Macky Sall President de la République.
Lors de l'édition de 1980, devant une audience auguste, composée de têtes laineuses et rehaussée par la présence du président Léopold Sédar Senghor, Monsieur  Abdoulaye Sy professeur de lettres a réussi à "passer entre le marteau et l'enclume" en prononçant le cours inaugural traitant du thème : La fonction et le rôle  de l'enseignant. Il a rendu un vibrant hommage à l'enseignant en décrivant un métier qui est pénible autant qu'il est essentiel, et dont l'une des grandes joie, celle d'enseigner, est sans conteste le sentiment d'essentialité sartrien qui naît de la conscience d'être un dévoilant.
Cette année, une facette du dévoilant fut découverte avec Madame Ndeye Astou Sylla Barre qui a prononcé le discours d’usage sur le thème: « Ressources numériques éducatives: opportunités et perspectives ». Madame Barre, tous les jours de l'année scolaire, se déplace en moto de  Kédougou à Bandafassi pour dispenser ses cours donnant ainsi un bel exemple d’un professeur engagé. Celui la même à qui, le Professeur Abdoulaye Sy rendait hommage trente-huit années plus tôt.
Nous félicitons ceux qui ont remporté des prix ou des accessits. Nous encourageons également  les autres qui, malgré leur  mérite et leurs efforts n'ont pu accéder au podium. “L’important, c’est de participer ” disait  le Baron de Coubertin. Dans le cas du Concours Général, participer n’est pas une mince affaire, car elle nécessite la réalisation d'une double performance en obtenant à la fois, une moyenne générale de 12 sur 20 et une moyenne de 14 sur 20 dans la discipline choisie. C’est déjà un grand mérite.
Ces élèves ont accepté, volontairement, de se soumettre à des épreuves d'un niveau élevé, assez relevé et dont le classement du candidat est déterminé par le nombre de points obtenus  dans les disciplines où  il a reçu une distinction, c'est à dire un prix ou un accessit. En France, d’où il tire son origine, le concours ne donne pas d'avantage particulier, même s'il est un plus au sein d'un dossier scolaire pour prétendre à des classes préparatoires par exemple ; il est ainsi résumé par Maurice Druon, président de l'association des lauréats du concours général en 1973 : « Une aristocratie qui ne se transmet que par le sang des livres, se prouve par un effort de six heures et qui ne donne droit à rien. Une preuve de valeur, et voilà tout.»
Le Concours Général est destiné aux élèves et non aux établissements dont le classement introduit en 2011, a été supprimé par l’arrêté du 20 février 2018 en son article 17 car, il ne repose sur aucun texte et risque de reléguer au second plan les performances des élèves.
Cette année, le Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Serigne Mbaye Thiam a apporté une innovation en proposant aux partenaires qui l’ont accepté avec enthousiasme, d’accompagner le Président Macky Sall dans son année sociale, en offrant aux lauréats des bourses à la place des cadeaux prévus.
La fête fût belle ce 02 aout 2018 avec ses élèves du Prytanée Militaire qui ont ému plus d'un, en allant, l'air martial et solennel, rendre les honneurs au Chef l'Etat au moment de recevoir leur distinction.
Elle fut belle avec tous ces jeunes primés garçons et filles, heureux de susciter en nous l'espoir que demain le Sénégal pourra compter sur des génies pour prendre son destin en main. Que Dieu leur prête longue vie et les préserve.
Incontestablement, Mademoiselle Diary Sow a été la Reine de cette journée, et honni soit qui mal y pense. Ses sacres de meilleure élève d'abord, puis de meilleure élève scientifique de l'année, elle ne les a pas usurpées. Elle a obtenu  le plus grand nombre de points: 59,75 et a subi avec succès le plus grand nombre d’épreuves, quatre dont trois dans les filières scientifiques.  Ses suivants immédiats tout aussi brillants ont totalisé respectivement 46 et 42 points dans trois épreuves dont deux dans les filières scientifiques.
Mademoiselle Diary Sow est à la fois scientifique et littéraire comme l’a été été Blaise Pascal, ou Voltaire, mieux connu pour ses œuvres littéraires et qui faisait ses recherches et expériences scientifiques dans le laboratoire de sa maîtresse, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet, à une époque où les sciences physiques étaient appelées « Philosophie Naturelle » Tiens!
Toutes les filières, de même que les matières entre elles, sont d’égales importance et dignité, tout en étant interdépendantes. Le philosophe ou l’historien est aussi important, utile et digne d’attention et de considération que le mathématicien ou le physicien.
Le jury, composé d'éminentes personnalités du milieu scolaire au cursus honorable, a délibéré en présence du Directeur de l’Office du Baccalauréat, du Doyen du corps des Inspecteurs Généraux de l'Education et de la Formation, de la Directrice de l’Enseignement Moyen Secondaire Général, des présidents de commission nationale de chaque discipline et de leurs collaborateurs respectifs .
L'honorabilité et la crédibilité des membres du jury, des commissions nationales et du comité d’organisation ne laissent aucune place au doute sur la pertinence des choix issus de leurs travaux et autres délibérations, car, c'est l'objectivité qui a délibéré et non le cœur.
Ces hommes qu’il faut à la place qui sied, sont des autorités dont les cursus académique et professionnel n’inspirent que respect et considération.
C’est leur faire injure que d’affirmer que Monsieur le Ministre de l’Education Nationale les soumet à une dictée préparée dans le but de privilégier le Lycée scientifique de Diourbel.
Ils ne l’auraient pas accepté et Monsieur Serigne Mbaye Thiam ne se permet jamais une bassesse. D’autant qu’il n’ya aucun gain politique ou autre à tirer de l’organisation d’un concours général. Ils ont choisi en toute souveraineté des critères qui valorisent l’effort consenti par l’élève sur le maximum de disciplines.
S’y ajoute que le Lycée Scientifique de Diourbel n’a pas besoin de soutien pour se distinguer. Il est déjà excellent à travers ses élèves qui brillent de mille feux partout où la compétition les invite. Ce qui laisse deviner la présence en son sein d’un encadrement pédagogique et administratif compétent, dévoué.
Les récipiendaires ainsi que les membres du jury et des commissions de même que les partenaires ont reçus les chaleureuses félicitations du Président de la République. Son Excellence Monsieur Macky Sall a également confondu dans ses hommages le Ministre  de l'Education Nationale Monsieur Serigne Mbaye Thiam et son homologue de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur Mamadou Talla.
D’autres ont leurs critères qui auraient certainement privilégié une cotation des distinctions, comme la valorisation par pondération d’un prix par exemple, ou la mise en relief d’une école, d’une filière ou d’une matière. Il ne manquera pas de concitoyens pour trouver à y redire si ses critères étaient appliqués. Les possibilités et les choix sont nombreux et variés. Aucun d’entre eux ne peut faire l’unanimité. Les mathématiciens le savent bien, de même qu’un directeur d’école à la retraite et un minuscule syndicat d’enseignants.
J’invite le Directeur d’école à la retraite, auteur de la lettre ouverte au Ministre de l’Education Nationale, à faire preuve de responsabilité, à se rendre utile, et à jouer son véritable rôle, en conseillant ses collègues en activité, afin de les amener à envoyer au Lycée Scientifique de Diourbel des contingents de Diary Sow et de Samba Khary Sylla. L’école Sénégalaise y gagnerait, et cela le grandirait.
Par contre, brandir ses propres critères, ses résultats et ses champions dans une compétition qu’on n’a pas la responsabilité d’organiser, c’est révéler au grand jour ses états d’âme. Chaque succès remporté par le Ministre de l’Education Nationale est perçu par ses adversaires comme un échec personnel!
L’école sénégalaise vient de sortir d’une épreuve assez douloureuse avec la grève qui a perturbé l’année scolaire 2017 2018 et l’arrogance qui l’a accompagnée. Elle s’en est tirée avec l’organisation des examens et concours dans des conditions et avec des résultats acceptables. Le Ministère de l’Education Nationale a organisé durant l’année scolaire écoulée trois manifestations de grande envergure que le  Chef de l’Etat a personnellement présidé. Il s’agit du Grand Prix du Chef de l’Etat pour l’Enseignant, une première, du partenariat Mondial pour l’Education et enfin du Concours Général. Le Partenariat Mondial pour l’Education a rassemblé autour du Président de la République et son homologue français de nombreux Chefs d’Etat et de gouvernement de tous les continents.
Mieux, Monsieur Serigne Mbaye Thiam Ministre de l’Education Nationale a été nommé Vice-président du Conseil d’Administration du Partenariat Mondial pour l’Education. Il complète ainsi le trio qui doit présider aux destinées de cette prestigieuse institution mondiale dont les assises de Dakar ont connu un succès éclatant. 
C’est que Monsieur Serigne Mbaye Thiam est un d’homme d’Etat accompli qui bénéficie dans son action de la confiance et  du soutien de Monsieur le Président de la République et de son Premier, ainsi que des conseils avisés et éclairés du Secrétaire Général de son Parti, l’autre homme d’Etat, le Président Ousmane Tanor Dieng. Il n’a ni mépris ni considération pour ses détracteurs et autres chahuteurs de l’Ecole sénégalaise. Détracteurs à qui ses partisans semblent dire avec dédain : Si vous l’égalez, faites-le mieux paraître.
Quid de Mademoiselle Diary Sow? Elle vient encore de remporter un premier prix de sciences physiques au concours organisé par l’Institut polytechnique de Saint Louis et le deuxième prix de Mathématiques lors d’un autre concours organisé par l’Ecole Polytechnique de Thies.
Deux concours d’exception que Mademoiselle Diary Sow et ses camarades du Lycée Scientifique de Diourbel ont survolé. Nos prières les accompagnent.
                                             
                                                 Ibra Fall
                                          Secrétaire général 22me B Parti Socialiste
                                          Chargé de la communication
                                            Union départementale de Pikine
         
Samedi 18 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :