Communiqué de Presse/ droit de réponse de "LAS" suite à la sortie du COPIS


Communiqué de Presse/ droit de réponse de "LAS" suite à la sortie du COPIS
Suite à la sortie des membres du COPIS le mardi 30 août 2022, la Direction de LAS vient apporter quelques clarifications sur les allégations faites lors de cette conférence de presse.
1. Les entreprises regroupées au sein du COPIS (SENECARTOURS, INFINITE, GLOBAL SARL, SECUBAG) représentent en moyenne 10 % de l’activité commerciale de l’aéroport.
Les 90 % restant sont représentés par les autres entreprises non-membres du COPIS qui respectent entièrement leurs obligations contractuelles.
2. Les contrats signés avec ces quatre entreprises en novembre 2017 ont été renégociés entre octobre 2018 et mai 2020. Cette renégociation des contrats a permis de revoir à la baisse les montants initiaux et de réduire le montant de la dette légalement due à LAS par les membres du COPIS de l’ordre de -60% en moyenne sur les 5 années d’activité.
Malgré ces efforts importants consentis par la Direction de LAS, le COPIS s’obstinent dans son refus de respecter ses obligations contractuelles, notamment en matière de paiement de la redevance commerciale.
En plus de cette baisse consentie par LAS pour réduire le montant des engagements, il a été discuté avec ces entreprises la possibilité de renégocier les modalités des contrats si les dettes sont recouvrées. Malgré cela, le COPIS a refusé cette proposition en insistant sur l’accompagnement de l’ETAT.
3. Dans sa communication, le COPIS a parlé de paiement de l’ordre de 25% de leurs dettes suite au crédit accordé par l’Etat dans le cadre du « Crédit Transport Aérien (CTA) ».
Cependant certains membres qui ont reçu ce financement, qui était censé leur permettre d’effacer une partie de leur dette, ce à quoi ils s’étaient engagés, n’ont rien payé à LAS et les autres ont fait des acomptes représentant approximativement 10% de leur dette.
4. LAS a entamé depuis le début de l’année 2021 des négociations avec toutes les parties pour discuter des conditions de renouvellement des contrats sous réserve du paiement intégral des sommes dues sur les contrats initiaux.
Il faut relever que LAS ne résilie aucun contrat. Les contrats signés avec les membres du COPIS sur une durée de 5 ans expireront à la fin de cette année 2022. Par conséquent, en respect des dispositions contractuelles LAS a envoyé aux membres du COPIS une lettre de préavis de fin de contrat tel que stipulé dans les accords.
5. Le trafic de l’aéroport Blaise Diagne a repris un niveau satisfaisant depuis le mois d’août 2021 après la crise Covid 19 intervenu en mars 2020. A la fin du mois de juillet 2022, l’AIBD a retrouvé son niveau de trafic de 2019 et toutes les activités s’y déroulent régulièrement.
Les membres du COPIS ont bien profité de cette reprise du trafic mais ne s’acquittent toujours pas régulièrement de leurs obligations. Les paiements reçus du COPIS durant cette période ne représentent que 12% des montants facturés.
6. Lors de la signature des contrats, LAS avait reçu de la part de certains membres du COPIS des paiements d’avance et non des cautions. Ces avances commerciales ont été entièrement remboursées à date.
Aux termes des dispositions contractuelles, le défaut de paiement de la part du COPIS donne à LAS le droit d’arrêter leurs activités en utilisant les voies de droit autorisés. Malgré tout, LAS a toujours privilégié la voie du dialogue à la place du rapport de force sous la supervision de l’Autorité et des actionnaires.
7. Contrairement au chiffre de 700 personnes avancé par le COPIS dans sa communication, le nombre de personnes travaillant à l’aéroport pour ces quatre entreprises ne dépassent pas 200.
Toutefois, en cas de non-renouvellement des contrats, LAS fera son maximum pour la préservation des emplois comme cela a été le cas auparavant avec un autre prestataire.
8. LAS est une entreprise privée de droit sénégalais qui emploie plus de 600 personnes en emplois directs et plus de 1200 en emplois indirects avec sa filiale. Le paiement des salaires des employés de LAS et de sa filiale a été régulièrement assuré même durant la période de pandémie. Il ne faut pas oublier que ces revenus commerciaux sont indispensables pour préserver ces emplois
9. Malgré tous les efforts fournis par la Direction de LAS, les membres du COPIS s’obstinent dans leur refus de paiement, ce qui fait douter de leur capacité à assurer un fonctionnement normal des activités qui leur ont été concédées à l’Aéroport International Blaise Diagne.
Signée la Direction Générale de LAS S.A
Vendredi 2 Septembre 2022




Dans la même rubrique :