Commune de Kaolack / Keur Maloum Diaw : Les eaux de pluie occupant une bonne partie du cimetière, les riverains exigent des canaux d'évacuation (images).


À Kaolack commune, certains quartiers sont devenus impraticables à cause des eaux de pluie. De Fass Cheikh Tidjane à Thioffack en passant par Sara jusqu'à Peulga, arpenter certains axes relève d'un véritable parcours du combattant.

Au cimetière de Keur Maloum Diaw, la situation est indescriptible. Ici, l'eau cohabite toute la saison des pluies avec les tombes. Et à force de ruisseler entre les tombes, certains pans ont finalement cédé en laissant place à des tombes béantes.

Trouvé sur les lieux, le préposé nous décrit la situation. "Ici, les gens enterrent difficilement leurs morts, car l'eau a atteint une hauteur sans précédent. De l'autre côté, on ne peut même plus creuser 80cm de profondeur sans pour autant voir l'eau envahir la tombe. Ici, c'est juste 40cm et là bas, c'est quasi impossible!", a-t-il regretté. 

 Les riverains de leur côté, ont manifesté leur souhait de voir ce problème réglé une bonne fois pour toutes. "Plusieurs maires se sont succédé mais le problème demeure. Personne ne veut faire un effort pour décanter la situation. Et il suffit juste d'installer des canaux d'évacuation pour que cette problématique soit un mauvais souvenir...", a ajouté une vendeuse de légumes, trouvée devant son domicile s'affairant autour de son étal de condiments.

Non loin de là, un groupe de jeunes assis autour d'une théière de renchérir. "Nous nous sommes plusieurs fois mobilisés pour évacuer les eaux, en vain. Nous pensons que la solution, c'est d'installer des canaux d'évacuation comme ça l'eau sera complètement évacuée et déversée au bon endroit..."
Mardi 23 Août 2022




Dans la même rubrique :