Commission de l’Union Africaine : L’ancienne vice-présidente de la Gambie, Fatoumata Tambajang, candidate au poste de vice-présidente.


Ancienne vice-présidente de la République de Gambie, S.E. Fatoumata C. M. Jallow Tambajang a officiellement soumis sa candidature pour le poste de Vice-président de la Commission de l'Union Africaine (CUA). Elle l’a fait savoir à travers un manifeste transmis à Dakaractu où elle expose son engagement à servir les peuples d'Afrique, ses actions prioritaires pour l'accomplissement de son mandat si elle est élue et son plan d'action stratégique pour la réussite de l’épreuve.

« Je soumets humblement ma candidature au poste de vice-présidente de la Commission de l'Union africaine (CUA). J'ai toujours été guidée par la conviction que la CUA et l'Afrique en tant que continent disposent de ressources, d'opportunités et de potentiels énormes pour faire face aux problèmes urgents qui affectent le continent et le travail de la CUA, et pour faire avancer et réaliser avec succès les aspirations énoncées dans l'Agenda 2063 ‘’ L'Afrique que nous voulons’’ », a soutenu l’ancien second du président gambien, Adama Barrow.

Son excellence entend apporter une touche particulière si elle arrive à prendre les rênes de la vice-présidence de la CUA. Fatoumata Tambajang selon le document lu par Dakaractu compte mettre à profit son expérience et ses compétences tant en administration des affaires qu’en politique, engrangées au fil des ans.

« Je suis convaincue que, si je suis élue au poste de vice-présidente (VP), je contribuerai de manière significative au travail de la CUA en faisant avancer l'Agenda et en abordant les questions émergentes auxquelles notre continent est confronté, car j'ai les qualifications, la compétence, l'engagement et la passion nécessaires. Je suis une cadre supérieure gambienne qui a plus de 35 ans d'expérience approfondie, diversifiée et solide en matière de politique, de gestion et de direction opérationnelle en Afrique et dans le monde. J'ai été vice-présidente de la République de Gambie, Ministre de la santé, du bien-être social et de la Femme, conseillère politique pour les femmes auprès de trois (3) présidents successifs de la République de Gambie, Présidente du Conseil national des femmes et représentante des femmes au Conseil économique et social national de Gambie sous la direction du premier président de la République de Gambie », a expliqué la diplomate.

Sur le plan international, Fatoumata Tambajang a, également, réussi à marquer son empreinte en tant que femme de sérail auprès de hautes institutions comme l’Organisation des Nations Unies (ONU). Elle a été conseillère technique en chef du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) sur les questions de genre et les réformes politiques pour l'application de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) et de la résolution 1325 des Nations unies. Conseillère de VNU/PNUD sur le genre, la santé et la population au Liberia, elle a aussi été directrice financière du PNUD en Gambie. Responsable thématique dans de nombreux secteurs, la personnalité a tour à tour été présidente de l'association du personnel du PNUD en Gambie, de la gestion des performances du personnel, des nominations et des promotions du personnel, des comités de formation et de contrôle des actifs. 
Au plan politique, elle a défendu la création d'une coalition sans précédent de sept (7) partis politiques d'opposition gambiens et de quatre (4) organisations de la société civile, qui a finalement permis l'instauration d'un régime démocratique pacifique en République de Gambie.

« Je suis une dirigeante de principe et autonome, ayant une expérience avérée du travail dans un environnement multiculturel, et une habilité à renforcer les capacités et à former des équipes gagnantes afin d'atteindre l'excellence organisationnelle et de relever les défis qui se présentent comme une voie vers la poursuite de l'excellence pour la Commission de l'Union africaine (CUA). », a confié dans son manifeste, Fatoumata Tambajang.

Bilingue, la candidate au poste de CUA est titulaire d'une licence de l'Université de Nice en France avant de bénéficier d’un encadrement par le PNUD aux niveaux d'experte en gestion du développement international, de consultante en genre et de formatrice de formateurs. Son principal objectif vise à répondre avec abnégation aux problèmes du continent.

« Mon rêve est de continuer à servir les peuples d'Afrique en tant que vice-présidente de la Commission de l'Union africaine (CUA), avec humilité, dévouement et respect de la justice, des droits de l'homme et de l'équité sous toutes ses formes. Je suis convaincue qu'une interaction sans faille entre le bureau du président et celui du VP est essentielle pour traiter efficacement les problèmes complexes et urgents auxquels l'Afrique est confrontée. On ne saurait trop insister sur le rôle central de la CUA dans la réponse aux défis à plusieurs niveaux », a confié Fatoumata Tambajang.

Dans sa vision pour la CUA/UA, elle entend pleinement s’aligner sur les aspirations de l'Agenda 2063 et sur le programme de réforme institutionnelle de l'UA, qui est d'avoir une Commission compétente, financièrement indépendante et plus parfaite pour le plus grand bien de l'ensemble du continent.
Lundi 18 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :